Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
07 Oct

Le cancer des idées

Publié par gilles cochet  - Catégories :  #HUMEURS

Le cancer des idées

Le libéralisme est une valeur de gauche dit Mr Macron. Si c'est le cas, que reste-t-il à la droite ? Les valeurs de ce monsieur qui considérait il y a peu le suffrage universel comme "has been" doivent se situer quelque part entre la BCE et le FMI. Remarquez, l'ex-candidat de la gauche, Dominique Strauss-Kahn n'était-il pas patron du FMI et Pascal Lamy, membre du P.S n'était-il pas patron de l'OMC, Organisation mondiale du commerce. On ne peut pas dire que nous n'avons pas été prévenus. Notre spectre politique ressemble de plus en plus à celui des USA, à une différence près qu'il n'y a pas de troisième composante là-bas, l'extrême droite ayant été phagocytée depuis longtemps par le Parti Républicain. Mais les extrêmes font toujours peur même si l'on sait que leur arrivée au pouvoir relève de l'accident historique. C'est arrivé en d'autres temps. Les élections se jouent au centre, chez les électeurs qui n'ont d'opinion que celle du dernier qui a parlé, c'est à dire au dernier moment. C'est la culture de l'instantané, de l'émotionnel, mille fois répété, de l'affirmation péremptoire. Je dialogue, uniquement si vous êtes d'accord avec moi. Vu comme ça, le dialogue social est une vue de l'esprit. Personne n'est dupe, d'où la baisse de la participation aux élections. A quoi bon voter, ce sont les mêmes valeurs, même le discours devient uniforme. J'aimerais que l'on m'explique en quoi le pouvoir politique français actuel est de gauche. Même la droite ne s'y retrouve plus. Cela devient compliqué pour eux de trouver un discours plus libéral, plus sécuritaire que celui du premier ministre, ils en sont réduits à surenchérir, à déraper et à s'amender, pour se retrouver sur les mêmes plate-bandes que ceux d'en face. Le Front national reste droit dans ses bottes, assuré de ne pas courir dans la même catégorie. Ils sont contents, droite et gauche classiques sont responsables de la situation, appliquant les mêmes recettes. Quand j'entends dire que le F.N pose les bonnes questions, je me dis qu'ils ont gagné la bataille des idées, que le pouvoir, ils n'en ont pas besoin,

Le penseur de Rodin me semble tout indiqué pour nous montrer la marche à suivre.

Commenter cet article

Isa 07/10/2015 16:34

http://plus.franceculture.fr/partenaires/nantes/roland-gori-faut-il-renoncer-la-liberte-pour-etre-heureux

Un bout de réponse ou d'écho à ton article Gilles. Et ce n'est pas du temps perdu que de l'écouter pendant un peu plus d'une heure... Je te souhaite une bonne écoute ! Isa

À propos

Actualité des voyages, informations et photos du monde. Avis et renseignements pratiques.. Tourisme...