Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
04 Mar

Le chat de la voisine

Publié par gilles cochet

Le chat de la voisine

Kafka n'aurait pas renié la dernière mesure en préparation dans les crânes surefficients des énarques que le monde entier nous envie. Payer une taxe sur un revenu fictif. Vous avez payé votre maison pendant des décennies, ouf, c'est fini, et non, vous allez verser une taxe sur ce que vous auriez payé comme loyer si vous aviez été locataire de la maison que vous avez achetée, à hauteur de 30%, ce n'est pas rien. On marche sur la tête. Imaginez que, à la suite d'un héritage, vous habitez Paris, un appartement de 80 m2. Payer une taxe de 30% sur la valeur locative d'un tel bien revient à vous mettre à la rue. C'est un exemple extrême mais je suis sûr que les exemples abondent. La mesure est censée rapporter 5 milliards d'euros et une autoroute gratis pour la droite en 2017.

Je repensais à l'Inde et me disais que la Terre abrite des gens vraiment différents et que de cette différence on pourrait faire naître des dynamiques extraordinaires. J'ai vu un tableau sur les vendeurs d'armes (et les acheteurs), effrayante réalité économique. La France, on s'en doutait, explose les compteurs et reste le 4ème vendeur et les perspectives sont très positives, on embauche si ça intéresse quelqu'un. L'Inde est le premier acheteur. Les Indiens fabriquent beaucoup de choses mais pas d'armes, ils en achètent pour cause de bisbilles permanentes avec le Pakistan et de l'autre côté du pays, la Chine leur fait des misères, une histoire de vallées revendiquées par les deux pays. Nous leur vendons des armes mais pas d'avions de chasse, pas encore comme me l'a dit un indien avec un grand sourire, commentant la visite de Hollande, visiblement satisfait de ce pied-de-nez au VRP de base qu'est devenu (entre autres) notre président en exercice. Un peu plus d'un an pour lui et son torero, quinquennat à oublier, comme le précédent. Je ne sais pas si un peuple a la classe politique qu'il mérite mais, en l'espèce, on touche le fond. On a rarement vu une classe politique trahir aussi ouvertement ces électeurs, sans explication de textes, le nez dans le guidon, rigide jusque dans l'exercice du pouvoir au quotidien. La ministre en charge du travail (et du chômage) va au feu défendre une loi qu'elle aurait combattu un an avant, militante associative, de gauche. Que lui a-t-on promis ? Idem pour E.Cosse, patronne des Verts, que fait-elle dans ce gouvernement ? J'imagine un musicien postulant pour entrer dans l'orchestre qui jouait sur le pont du Titanic au moment du naufrage, la classe. Madame la ministre du travail n'a pas le sentiment de se faire instrumentaliser ? Vu de l'extérieur, hors des milieux autorisés, avec tout le respect dû à sa fonction et à sa personne, c'est une marionnette, crédible car novice dans le marigot politique, elle a un an devant elle pour se griller et devenir célèbre par une loi qui portera son nom, un peu la ligne Maginot, on ne sait pas qui c'est, juste connu pour son inutilité. Ici, ce ne sera pas inutile mais nuisible. D'après les témoignages de ses anciens collaborateurs, on croit comprendre qu'elle a cédé au miroir aux alouettes, une de plus.

Difficile de ne pas évoquer les primaires américaines et de convoquer Audiard : Un con, ça ose tout, c'est même à ça qu'on le reconnaît. En l'occurrence, Trump n'est pas un idiot, il fait son show pour des "idiots", l'élection américaine, avatar de la démocratie.

Commenter cet article

À propos

Actualité des voyages, informations et photos du monde. Avis et renseignements pratiques.. Tourisme...