Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
08 Apr

En route vers...nulle part

Publié par gilles cochet  - Catégories :  #HUMEURS

En route vers...nulle part

En marche !

Ni à droite, ni à gauche, au milieu, comme les autres, c'est à dire, vu le glissement sémantique du discours politique, à droite. Mais non, je n'ai rien compris, c'est fini, cette dualité d'un autre âge, il faut réenchanter la France, la réinventer et Valls contraint (le pauvre) de justifier le clivage, lui qui a tout fait pour avoir un pied de chaque côté, c'est lui, le centre, une jambe à droite, une à gauche et la tête ? Là, maintenant, tout de suite, je ne saurai vous dire, je m'y perds, allez demander à Mr Macron, il sait, lui, où se trouve la tête de son premier ministre : loin, très loin, après 2017. C'est préférable en effet, l'année qui vient promet de grands moments de solitude à l'exécutif. Tous piaffent d'impatience, rêvent d'en découdre et se voient déjà à l'Elysée, même Bruno Lemaire. Vous voyez qui est ce monsieur, gendre idéal, au charisme décoiffant. Il doit faire un tabac dans les maisons de retraite, il est gentil le monsieur, il m'a apporté des bonbons. Et Fillon, il a réussi un gros coup, il a capté l'attention de Renaud, si, si, le chanteur qui revient de l'enfer, qui le trouve sympathique. Quand Fillon était premier ministre, Renaud ne regardait pas les infos, il était en enfer, on lui expliquera. Je trouve navrant de faire ce genre de raccourci mais certains vieillissent plus où moins bien et les journalistes seraient bien inspirés...

Les vrais journalistes, eux, bossent sur les sous des riches, ceux qui n'en ont jamais assez ou plus exactement qui ne veulent pas partager. Je demanderai volontiers à Mr Macron s'il estime que ces riches-là réenchantent la France, s'ils la réinventent, lui qui a ses entrées dans... chut, c'est un secret. J'ai appris que son mouvement s'auto-finançait, grâce aux réseaux constitués lors de son parcours professionnel, pas d'argent public, nous dit-on, ouf ! je suis rassuré. Les amis de ce monsieur sont pour la plupart des dirigeants d'entreprise, des banquiers qui votent...je ne sais pas, ils ne votent pas, c'est cela "En marche", le mouvement des dirigeants et banquiers qui ne font pas de politique, comme Mr Gattaz, impayable, qui trouve que l'on politise trop les négociations sociales en France. L'économie, ce n'est pas politique, c'est neutre.

Gattaz n'est ni de droite, ni de gauche, lui non plus, ils vont finir par se rencontrer, au milieu.

Commenter cet article

Archives

À propos

Actualité des voyages, informations et photos du monde. Avis et renseignements pratiques.. Tourisme...