Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
07 Apr

La belle auto ! Je veux la même...

Publié par gilles cochet  - Catégories :  #HUMEURS

La belle auto ! Je veux la même...

Le plus étonnant dans les "révélations" des petits papiers de Panama est notre étonnement. D'un côté, vous avez des journalistes d'investigation particulièrement pugnaces, de l'autre, des cabinets d'avocats particulièrement retors, ou véreux, et, entre les deux, des gens plus ou moins riches qui cherchent à le rester ou à l'être encore plus. Dans les conversations, la désapprobation est quasi unanime envers les tricheurs, accompagnée d'un fatalisme ( grand soupir) désespérant.

Oui, les riches le sont de plus en plus et tous les moyens sont bons pour le rester, ce n'est pas une raison pour trouver ça normal. Les journalistes ( les vrais) et les lanceurs d'alerte sont autant d'aiguillons nous maintenant éveillés, gardant intacte notre conscience morale, donnant un semblant de direction à ce bateau ivre de cupidité et de cynisme. Je ne peux laisser dire que ce déballage ne sert à rien, il maintient un semblant d'honnêteté dans un océan de cynisme et en tant que citoyen ordinaire, il me plaît que des gens, par ailleurs arrogants, méprisants et cyniques soient pris en flagrant délit et ne trouvent que de pitoyables excuses à leurs forfaits. Je les trouve pathétiques et, si on y regarde de prés, assez lâches dans leurs réactions. L'élite de la lâcheté, à l'égoïsme fondamental pour laquelle le mot collectivité est un gros mot, tout droit sorti du Petit livre rouge.

Ces gens sont des modèles dont on apprend les secrets de la réussite dans les grandes écoles de commerce et de management. Entre celui qui double son salaire tout en disant à ses ouvriers de faire des sacrifices et celui qui se constitue un magot pour s'acheter des tableaux tout en pleurant misère lors de la cérémonie des voeux, il y a comme un lien de parenté, une fraternité d'armes, dont on apprend les trucs et astuces à HEC, à l'ESSEC où ailleurs, l'art et la manière de dominer son prochain, de le diriger, de le gruger et, au passage, de se servir de la collectivité comme moyen d'enrichissement personnel. L'évasion fiscale ou l'optimisation n'est-elle pas un pillage organisé des richesses collectives, avant toute autre chose, au delà de toute considération morale.

Mr Macron, lors d'une interview récente, rêvait tout haut sur une jeunesse dont le but ultime dans la vie serait de devenir milliardaire. Nous avons en ce moment un cours grandeur nature sur l'art et la manière, non pas de devenir riche, mais de se faire prendre en flagrant délit de cupidité.

Devenir riche comporte des risques, le rester encore plus.

Commenter cet article

Archives

À propos

Actualité des voyages, informations et photos du monde. Avis et renseignements pratiques.. Tourisme...