Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
09 Nov

TRUMP, VIL FLATTEUR...

Publié par gilles cochet  - Catégories :  #ACTUALITE

TRUMP, VIL FLATTEUR...

Je ne suis pas sûr que nous sortions indemnes de l'élection américaine. Je suis par contre tout à fait sûr que la pédagogie condescendante que l'on entend à longueur d'onde ne va pas arranger nos affaires. Non , Donald Trump n'est pas un abruti primaire, un sombre beauf sexiste et raciste, il l'est mais il n'est pas que ça. Marine Le Pen n'est plus la fille de son papa, elle est plus que ça et ce mépris condescendant de toute la classe médiatique, intellectuelle et politique envers les gens qui votent pour elle est du même tonneau que celui des démocrates de la côte Est des Etats-Unis envers les "red necks" du middle west. Les votes extrêmes sont toujours le résultat de graves fautes politiques en amont, d'erreurs de jugement impardonnables étayées par de savants ouvrages d'analyse sociologique. Churchill avait coutume de dire que dix minutes de conversation avec un électeur vous montrait les limites de la démocratie. C'était un brin méprisant mais surtout très lucide sur les arguments électoraux à employer pour se faire élire et ce qui était valable dans l'Angleterre de l'entre-deux guerres me semble aujourd'hui et plus que jamais d'actualité. Je n'aurais de meilleur conseil à donner à nos hommes et femmes politiques que de faire petite souris et d'écouter, de regarder vivre les gens, de l'intérieur, au plus près de préoccupations basiques et de jugements populaires qui n'ont que peu à voir avec les grands projets de société élaborés par les têtes d'oeuf des grandes écoles. J'ai eu moult conversations avec des "électeurs" et électrices, avant, pendant et après des élections et je dois vous avouer que le suffrage universel m'apparut alors dans toute sa nudité, pas très ragoûtant. Les faits me donnent hélas raison.

Flatter les bas instincts n'est pas difficile, la sophistication de l'outil marketing permet toutes les prouesses sémantiques, le coaching affine le comportement de celui qui brigue les suffrages, tout est étudié, rien n'est naturel ni sincère. Il est loin le temps où Jaurès haranguait la foule debout sur une chaise, le filtre de l'écran fausse le débat démocratique et ce depuis longtemps mais le degré de cynisme auquel est parvenu cette élection dépasse tout ce que nous avons connu. Les promesses de campagne de Trump, outrancières et irréalisables, seront escamotées pour la plupart, il sera recadré par la réalité du pouvoir et son parti, elles n'étaient proférées que dans le but de parler le même langage, flatter, toujours flatter, faire exister ces gens, invisibles aux yeux de l'élite (considérée comme telle), peu importe le contenu, il ne sera pas entendu, seul le ton, péremptoire, compte. Je parle en votre nom, je suis votre porte-voix.

Le porte-voix est à la Maison Blanche. Les choses sérieuses commencent pour lui...et pour nous aussi, peut-être.

Commenter cet article

À propos

Actualité des voyages, informations et photos du monde. Avis et renseignements pratiques.. Tourisme...