Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 Jan

Je m'en fous, mais je m'en fous...

Publié par gilles cochet  - Catégories :  #HUMEURS

Je m'en fous, mais je m'en fous...

Il faut expliquer à ceux qui votent aux élections primaires, à gauche comme à droite, qu'ils n'élisent personne lors de ce vote. Je dis ça parce que ces gens ont tellement l'air de se faire plaisir que je les préviens ; c'est pour rire ou presque. Plus à gauche qu'à droite cependant mais sait-on jamais ? La droite la plus bête du monde serait capable de se tirer une balle dans le pied, en faisant quoi ? En allant faire de gros bisous à Trump par exemple, pas sûr que ce gros ricain puant et arrogant passe bien dans les chaumières françaises bien pensantes. Attention, mr Fillon, pas d'emballement, il est du même bord que vous, dans les grandes lignes, sans les formes ni les mots choisis que vous dites. Vous "dites" , il "éructe" mais le fond est le même ; Moins d'Etat ou pas d'Etat du tout, pas ou peu de règlementation, pas ou peu de sécu, du protectionnisme bien senti, les musulmans dehors ( tout pareil) et Dieu en bandoulière- God bless America and Mr Fillon- mais je le répète, c'est un grossier personnage, vous, vous dites, la bouche en cul de poule, les mêmes inepties dangereuses. J'oubliais, vous êtes pote avec Poutine, comme lui.

Je me souviens, quand Sarkozy a été élu en 2007, une des premières visites a été pour Bush, dans une superbe propriété , pas peu fier d'aller parader chez le cousin réac d'Amérique. Je vous imagine à Palm Springs, dans la propriété Bling-Bling de Trump, pas sûr que le décor vous plaise, nous sommes très très loin du décor champêtre de votre Sarthe natale mais invitez votre ancien patron, mais il connaît déjà.

C'est un jeu d'imaginer Hamon, Macron ou les autres en visite chez le blond à perruque. Visualiser la scène est un grand moment de cinéma virtuel.

Revenons à nos primaires du P.S, les dernières, je pense vu que le PS ne peut qu'imploser après la débâcle qui s'annonce. Et Mr Hollande qui se promène, détaché de ces contingences partisanes, il a l'air de s'en f....de cette histoire, à un point . Quand on y pense, c'est un peu sa faute tout ce bazar, la chronique d'une mort annoncée et lui, il part en sifflotant, moi, qui ? moi, suis pas au courant, je suis président, je travaille. Après moi, le déluge, c'est d'une élégance redoutable, un peu le capitaine du Titanic qui monte dans le premier canot avec en plus un vague bruit qui court sur son soutien à Macron, la corde qui soutient le pendu, ne le dites pas trop fort...Il doit être content Manuel Valls, parce que pour lui, mathématiquement, c'est cuit.

Je récapitule :

Macron, Hamon, Mélenchon et Fillon, Le Pen.

Trois contre deux.

On est mal parti, je vous le dis tout net.

En illustration, un village breton, là où l'ennui peut tenir lieu de passe-temps

Commenter cet article

À propos

Actualité des voyages, informations et photos du monde. Avis et renseignements pratiques.. Tourisme...