Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
11 Feb

Mensonges et bas instincts, fondamentaux de la République ?

Publié par gilles cochet

Mensonges et bas instincts, fondamentaux de la République ?

Je n'ai pas regardé l'émission politique de France 2 avec la blonde comme invitée. Je dis la blonde en référence à l'américain à la perruque blonde qui sévit là-bas, ainsi qu'à l'extrémiste hollandais, bellâtre insupportable, le voir est déjà une agression au bon goût.

Je sais, ce n'est pas correct de se moquer du physique des gens, ce n'est pas un argument politique et se moquer des minorités est trop facile aujourd'hui. Je me demande surtout comment nous en sommes arrivés là. Une émission politique est censée nous éclairer sur des propositions sérieuses pour notre avenir, étayées par des constats vérifiables et soumis au feu roulant de questions contradictoires. D'après les échos que j'en ai eu, rien de tout cela. La plupart des propositions ne sont basées que sur des a priori idéologiques, de fausses interprétations et des contre-vérités que l'on aurait aimé voir démonter par les journalistes présents sur le plateau. Gentiment, ils et elle se sont contentés de passer les plats.

Le paragraphe que vous venez de lire se contente de ressasser ce que vous lirez dans la presse de"gauche". Je n'ai pas vu l'émission et les quelques personnes qui me lisent non plus, je ne prends aucun risque à aller dans le sens du poil de mes lecteurs. C'est tout le problème de la propagation de rumeurs, de nouvelles, plus ou moins vraies, sur les réseaux sociaux qui peuvent contaminer la presse classique, papier , audio ou télévisuelle. Que Marine Le Pen énonce des vérités ou des contre-vérités à une heure de grande écoute n'a aucune importance, c'est elle qui parle et comme c'est elle qu'on écoute aujourd'hui, il en restera toujours quelque chose. Les contradicteurs seront toujours les mêmes, écoutés par les mêmes auditeurs, sur les mêmes canaux. Peu de gens regardent simultanément BFM-TV et ARTE, chacun a son pré-carré. J'écoute France Inter ou France Culture, je lis Télérama, je feuillette Le Monde et ne regarde jamais TF1 ou M6 et encore moins BFM-TV.

Ceux qui décryptent les propos de l'extrême droite ne sont écoutés que par ceux qui sont déjà convaincus. Si, par le plus grand des hasards, un électeur du FN regarde, il sera hélas et souvent bien en peine de comprendre les codes de langage inhérents aux analystes politiques de tous poils qui sévissent sur les médias autorisés à analyser. Le journal "Le Monde" a été pris en flagrant délit de donneur de leçons, notamment sur l'affaire Fillon. Il n' a pas révélé l'affaire mais s'en ait fait l'écho, au nom de la morale politique. Je suis d'accord avec eux, mais qui lit Le Monde ? Pas celui qui doit être convaincu que Fillon a profité du système, celui-là lit la presse régionale ou regarde les journaux de 20 heures. Ce qu'il est resté de ces articles moralisateurs, c'est le côté professoral et condescendant, effet garanti et contre-productif. Je pourrai citer d'autres exemples.

Je prêche pour ma paroisse, n'ayant que peu de contradicteurs, c'est tellement facile de n'avoir qu'à synthétiser les ressentis, le vôtre et le mien, dans une communion parfaite.

Il y a comme une amertume dans ce que je viens d'écrire, je le sens, légère mais réelle. Comment en sommes-nous arrivés là ? Nous avons assez de mémoire pour nous souvenir que le Front National a "failli" être interdit dans les années 80 car il sapait les fondements de la République, dixit les responsables de l'époque. Et aujourd'hui, il ne les sape pas ? Il érige les lieux communs, les mensonges et les bas instincts en fondamentaux de l'identité de ce pays, érodant les fondations et détruisant les valeurs de la République.

Commenter cet article

Archives

À propos

Actualité des voyages, informations et photos du monde. Avis et renseignements pratiques.. Tourisme...