Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
19 Oct

Alma / JMG Le Clézio / Ed Gallimard

Publié par gilles cochet  - Catégories :  #LIVRES

Alma / JMG Le Clézio / Ed Gallimard

Avis de lecture paru dans BABELIO

 

Le Clézio touche à l'universel, autant par ses écrits que par ses (rares) interventions médiatiques. Ce roman clôt un cycle sur Maurice, île qui lui est chère, au travers d'une double quête, identitaire pour l'un, existentielle pour l'autre. Les sujets abordés sont d'une actualité brûlante, cette île concentre à elle seule toutes les problématiques qui hantent nos consciences d'occidentaux, de l'esclavage d'hier aux migrants d'aujourd'hui avec la mauvaise conscience ou la mauvaise foi occidentale, selon la famille dans laquelle on est né. Les drames croisés d'enfants naturels, reconnus ou non, alimentent un malaise persistant, au hasard des bonnes ou mauvaises fortunes. L'île Maurice est un creuset formidable dans lequel se mêlent blancs, noirs, métis, indiens où la hiérarchie des races reste une donnée palpable. La quête de l'homme blanc sur l'île est sans issue, les fantômes sont légions, les traces de ses ancêtres ont disparu, seuls des ombres peuplent les plantations et les sucrières, de la splendeur du passé ne subsiste plus que les discours de vieillards à la mémoire vacillante, il s'en va, penaud, rejeté par une indigène, exotisme de pacotille, même cela, il n'y aura pas droit. Que dire du lépreux, bâtard rejeté chez lui, réduit à une quête d'absolu dans une ville inconnue, Paris, mirage d'un temps, vite disparu dans une réalité grise et sinistre, migrant parmi d'autres compagnons de misère, Maurice est loin mais ici, il semble moins souffrir, soutien occasionnel de pauvres hères, existant à travers leurs regards de désespérés. Rien de très gai dans tout cela malgré quelques belles rencontres, là aussi empreintes d'illusions vite emportées par un vent mauvais.
Que reste-t-il de cette belle île, avec ces oiseaux disparus, qu'un paradis bleu turquoise pour touristes de passage, artifice ultime conjurant le sort d'un monde à jamais disparu.
Les personnages se traînent un peu mais l'humanité qui se dégage de ce texte emporte l'adhésion, par delà la moiteur ambiante.
Le Clézio est un grand écrivain même alangui dans la douceur tropicale.

Commenter cet article

Archives

À propos

Actualité des voyages, informations et photos du monde. Avis et renseignements pratiques.. Tourisme...