Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
18 Jan

de S.F à L.A, journée de transition

Publié par gilles cochet  - Catégories :  #VOYAGE

de S.F à L.A, journée de transition
de S.F à L.A, journée de transition
de S.F à L.A, journée de transition
de S.F à L.A, journée de transition
de S.F à L.A, journée de transition
de S.F à L.A, journée de transition
de S.F à L.A, journée de transition
de S.F à L.A, journée de transition
de S.F à L.A, journée de transition
de S.F à L.A, journée de transition
de S.F à L.A, journée de transition
de S.F à L.A, journée de transition
de S.F à L.A, journée de transition
de S.F à L.A, journée de transition
de S.F à L.A, journée de transition
de S.F à L.A, journée de transition
de S.F à L.A, journée de transition
de S.F à L.A, journée de transition
de S.F à L.A, journée de transition
de S.F à L.A, journée de transition

J'ouvre sur une image prise avec le portable. Je déroge à la règle mais la ruelle qui file vers l'inconnu correspond assez bien à l'état d'esprit qui m'habitait ce jour-là et je la trouve abstraite, tendance BD.

Quelques centaines de kilomètres séparent les deux villes, d'un intérêt discontinu mais le hasard et la géographie font quelquefois bon ménage. La transition fut facile entre les murs peints revendicatifs et le musée Steinbeck de Salinas, lieu de naissance du grand écrivain à qui sa ville a dédié ce lieu de mémoire et de pédagogie. Les écrits emblématiques et universels ont eu cette vallée comme théâtre, lieu d'exploitation éhontée de la misère des hommes et des femmes. Dans cet endroit, cela n'a rien d'exotique, d'autant plus que vous traversez ladite vallée en descendant vers le Sud, culture intensive, arrosage généreux, main d'oeuvre bon marché et docile que vous apercevez en plein travail dans les gigantesques plantations le long de la Highway 105. La sécheresse qui frappe la Californie ne remet pas en question le mode de culture, gourmand en eau, les enjeux financiers sont trop importants et ici, on vit comme si l'on devait mourir demain, voir James Dean en image dans ce musée renvoie à sa mort prématurée, près d'ici, sur la route de Salinas, au volant de sa Porsche.

Je descends beaucoup plus tranquillement , m'arrêtant deci, delà, découvrant un monastère du 19 ème siècle dans un décor de western, puis Santa Barbara et ses boutiques de luxe pour arriver enfin  à la lisère de Los Angeles et ses plages immenses.

Les embouteillages m'attendent, je ne suis pas arrivé à la bonne heure, en fin d'après-midi, les autoroutes à six voies peinent à canaliser le flux automobile incessant des angelinos. Pas d'hôtel prévu, la technologie résoudra ce souci en peu de temps, pris que je suis dans un bouchon biblique, tapotant l'écran du smartphone dans la nuit américaine.

I

 

Commenter cet article

Archives

À propos

Actualité des voyages, informations et photos du monde. Avis et renseignements pratiques.. Tourisme...