Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
01 Feb

Jeudi c'est culture et pain-confiture

Publié par gilles cochet  - Catégories :  #HUMEURS, #LIVRES

Jeudi c'est culture et pain-confiture

Pas de quoi en faire une tartine ! Je sais, c'est facile mais à chaque jour suffit sa peine et aujourd'hui, c'est CULTURE.

Vu comme ça, tout le monde décroche et vous avez raison. A l'heure ou tout se doit d'être sexy, glamour ou très Marketté, parler de ce qui ne se voit pas, de ce qui reste quand on a tout oublié, quand je suis, moi, tout seul devant mon clavier et me demande sur quoi je vais bien pouvoir écrire, j'ai déjà tout faux et je m'enfonce un peu plus à chaque minute, je regarde par la fenêtre cherchant désespérément l'inspiration sur le parking d'en face. Je ne sais pas. Je vois défiler sur les réseaux sociaux, dans mes journaux quotidiens, hebdos ou mensuels, sur l'écran de la TV (de moins en moins), tellement de conseils de lecture, de visionnages de films, séries, d'écoute attentive de concerts, de nouveaux talents, que je me pose la question de l'utilité d'une rubrique supplémentaire. A voir et à entendre, nous devrions être d'une culture supra-ordinaire, bourrée de références, jongler avec les dernières tendances, établir des passerelles instantanées afin de clouer le bec aux derniers bouseux incultes subsistant dans les zones sombres de notre beau pays, de les ramener vers la lumière dans une béate admiration pour tant de lucidité, sous un ciel scintillant d'étoiles.

Je vais régresser quelque peu et vous conseiller : 20000 lieux sous les mers de Jules Verne.

Ce n'est pas vraiment une nouveauté, connu de tous mais combien d'entre vous l'ont réellement lu, en entier, pas de ces versions abrégés (quelle horreur) que l'on trouve en librairie, non, la V.O, que je possède, cadeau d'un de mes oncles pour mes 10 ans.Cet oncle était marin, ceci expliquant cela. Je l'aimais bien. Il voyageait beaucoup sur son bateau de la marine nationale où il s'était engagé, ne sachant que faire, un peu tête brûlée, ma grand mère avait dit oui à ce énième revirement, histoire d'être tranquille. Je suivais les pérégrinations de son bateau de guerre dans "Ouest-France", rubrique Où sont nos bateaux ? et je rêvais d'horizons lointains. Comme tous les nomades, il avait mauvaise réputation chez les sédentaires de la campagne, je ne voyais pas pourquoi et aujourd'hui, je ne vois toujours pas ce qu'on lui reprochait, disons qu'il n'était pas là, tant mieux pour lui...mais c'est une autre histoire. Un jour, il rapporta à ma mère (sa soeur) un splendide coffret de toilette laqué venant d'Asie, l'exotisme rentrait de plain pied à la maison et avec lui, les mondes imaginaires de contrées lointaines et inaccessibles.

L'oeuvre de Jules Verne contient tout cela, univers invisibles, monde sous-marin, tropiques à la végétation luxuriante, loin de ma sage campagne bretonne. Les images que je me suis créé en lisant les aventures d'hommes du 19 ème siècle n'ont jamais été remplacées par une quelconque interprétation cinématographique, elles sont le socle de mon imaginaire. Mon oncle n'était pas un grand lecteur mais il avait deviné chez moi la fascination qu'exerçait sur moi son métier de matelot de la marine nationale, occupation somme toute assez courante en Bretagne en ce temps-là.

Commenter cet article

Archives

À propos

Actualité des voyages, informations et photos du monde. Avis et renseignements pratiques.. Tourisme...