Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
27 Feb

Les obus jouaient à pigeon vole / Raphael Jerulsamy / Ed Bruno Doucey

Publié par gilles cochet  - Catégories :  #LIVRES

Les obus jouaient à pigeon vole / Raphael Jerulsamy / Ed Bruno Doucey
  
Avis paru dans Babelio
Apollinaire au front, lui qui survécut à la guerre et mourut de la grippe espagnole. La vie d'un cantonnement dans les tranchées nous montre le poète en pleine inspiration, en pleine déception aussi de ne trouver ici aucune des raisons qui l'y ont amenés. La poésie se suffit à elle-même et n'a nul besoin des balles qui sifflent ou des obus qui volent. Curieuse parabole que ce livre, où le brassage social nous semble aujourd'hui d'un autre temps. Ces gens sont là parce qu'on leur demander de venir. Apollinaire, lui, s'est porté volontaire. Il est protégé par le monde qu'il crée avec les mots. Tout entier à son oeuvre, il lit Mercure de France, revue littéraire où il espère voir publier ses textes, reçoit du courrier, y répond, cherche des idées. le compte à rebours a démarré, il ne le sait pas. le livre dure une journée, longue et monotone. Il ne se passe rien, l'attente, partagée par ceux d'en face et la fin, prévisible car très connue donnera l'image d'une tête pansée.
A lire pour les fans de parabole, la poésie reste un territoire inviolable de liberté créatrice, faites en ce que vous voulez.
 
Je remercie Annie de m'avoir offert ce joli texte
La poésie semble tellement absente de ce monde qu'un peu de ces textes gratuits nous réconcilie avec la nature humaine.
Le temple du facteur Cheval me semble une illustration appropriée.
Commenter cet article

Archives

À propos

Actualité des voyages, informations et photos du monde. Avis et renseignements pratiques.. Tourisme...