Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
21 Apr

Message in the bottle

Publié par gilles cochet  - Catégories :  #HUMEURS

Message in the bottle

Le titre qui rendit le groupe "Police" célèbre en 1978 a beaucoup servi depuis comme support publicitaire, déclaration subliminale à l'époque où le journal Libération publiait ses annonces de rencontres souhaitées au hasard des couloirs du métro parisien, une bouteille dans l'océan urbain. Aujourd'hui, sur le marécage virtuel dans lequel nous pataugeons flottent de multiples flacons dans lesquels se sont introduits de petits papiers, mots doux,amers, ou doux-amers. Les fioles s'entrechoquent, jamais ne se cassent, laissant à leur solitude les poèmes amoureux.

J'aimais cette chanson, rythme nouveau à l'époque et l'idée de solitude partagée me parlait. Elle me parle toujours, plus que jamais, devant l'écran de cet ordinateur, mise en quarantaine virtuelle, convivialité faussant le propos,quiproquos multiples et cul de sac relationnel.

Je connais plein de monde, des centaines de personnes me reconnaîtraient dans la rue, c'est un réconfort mais c'est inutile, ces relations sont épisodiques, sans avenir. Il en est de même des amis virtuels, conversant via le net sur divers sujets, via les messageries, par petites touches , phrases courtes, onomatopées, fragmentation de la phrase, absence de vis en vis, c'est un monde relationnel qui se crée ainsi, petit bout par petit bout, un puzzle toujours recommencé donnant une image déformée de votre ami(e), de ses opinions, de sa sensibilité. La rencontre réelle, si elle a lieu, ce qui est rare, n'est pas exempte de surprise. Le décalage ainsi créé nous fait rentrer dans un univers parallèle, nous sommes deux en un, le moi "face to face", l'appellerai-je et le moi "face to screen".

J'ai eu quelques distorsions personnelles dans mes appréciations récentes, personnes perdues de VUE depuis longtemps entretenant des relations numériques avec moi, recadrage assez brutal lors des retrouvailles. Je ne conseille pas.

Mon expérience personnelle le reste, sans généralisation aucune mais attention . Quelques fictions, tentantes, ont été commises sur le thème, je pense à ce film, "Her" avec Joaquim Phoenix, amoureux d'une entité féminine sur son ordinateur, voix de Scarlett Johansson, vous y croyez, elle vous hante mais vous avez tout faux et lui, il n'est pas bien car elle n'est qu'une voix...la même pour tous les mâles esseulés. Pauvre homme.

" Vous avez un message " Méfiance.

Essayez les bains de mer.

Cuba à l'image

Commenter cet article

Archives

À propos

Actualité des voyages, informations et photos du monde. Avis et renseignements pratiques.. Tourisme...