Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
03 Apr

Poète, vos papiers !

Publié par gilles cochet  - Catégories :  #HUMEURS

Poète, vos papiers !

J'ai quelques échanges deci-delà qui me rassure un peu sur l'approche que je cultive dans ce blog. Le doute m'assaille de temps à autre quant au bien fondé des mouvements d'humeur qui me traversent mais non, c'est bon, je ne suis pas seul. En ce moment, nous nous délectons de quelques sorties "hors piste" de ministre et autre député, membres de la confrérie des "marcheurs du roi", derrière Monseigneur, opinant du chef à chacune des saillies du prince, ce que l'on appelait communément des courtisans. Vides, inodores, incolores, voire quasi-crétins pour certains, la classe politique s'est renouvelée à un tel point que l'inexpérience tient lieu de programme, l'Assemblée Nationale se contentant de passer les plats de l'exécutif. La cohorte d'énarques qui peuplent les ministères rédigent les désidératas de l'Elysée, font des photocopies, les envoie à l'Assemblée et leur disent où il faut signer. Le fonctionnement de la 5 ème République s'apparente de plus en plus à une cour de récréation où certains dictent leur loi, ici, au sens propre. Je suis plus intelligent et plus malin que toi, tu fais ce que je te dis, de toutes façons, sans moi, tu n'es rien, à la prochaine élection, je te retire l'investiture et tu retourne d'où tu viens. Les technos, c'est bien connu, sont des animaux à sang froid qui ne lâcheront pas le pouvoir facilement. C'est une promo de quadras qui a renouvelé le personnel des ministères, la promo Senghor qui, à l'élection de Hollande s'est retrouvée investie des postes-clés, directeur de cabinet, sous-directeur, conseiller spécial. C'étaient des "sociaux-démocrates" qui s'étaient mis en retrait sous Sarkozy et se trouvaient tout à coup libérés, fin prêts pour l'exercice du pouvoir. Avec Macron, ils étaient en territoire connu, un condisciple à la magistrature suprême, un peu envieux mais chut, pas de vague, la carrière est en jeu. Cette caste, si elle a le sens de l'Etat, selon une légende tenace, a surtout le sens de la compétition, rester au sommet est son credo, à n'importe quel prix. Inutile de préciser que le service public ne fait pas partie des priorités, histoire de tordre le coup à une autre légende tenace. Ces têtes d'oeuf ont été biberonnés à la sauce libérale dès leur plus jeune âge, la compétition, disais-je, est dans leur ADN, il va de soi que si la France doit survivre, elle ne peut le faire qu'en mobilisant et favorisant l'initiative privée. Il faut mo-der-ni-ser notre vieux pays, casser les reliques du passé et laisser parler le talent des nouveaux entrepreneurs.

Ils et elles y croient, je vous l'assure, j'en ai rencontré, leur sincérité fait peur mais eux, ils ont le pouvoir, pas moi.

D'où le doute qui, de temps à autre, s'insinue en moi, humaniste naïf indécrottable mais non, allez, on redresse la tête, tout n'est pas une marchandise, l'homme, sa santé, son éducation, sa culture,tout ne se vend pas, laissez nous ce petit bout de terre, vous savez, la lande où rien ne pousse hormis les chardons et les cailloux, ça ne vaut rien pour vous mais nous y tenons...

Et vous appelez ça comment ?

La poésie, monsieur, la poésie qui ne s'achète ni ne se vend..

C'est bon, allez...

Merci, monsieur, merci, vous êtes trop bon...

Commenter cet article
L
J'aime bien ce billet d'humeur ! Marcheurs du roi ! ça me plait ! Oui, certains le surnomment "Jupiter", on pourrait en trouver plein d'autres, Roi soleil, empereur, tsar, ou bien...Sauron. Mais j'exagère !
Répondre

Archives

À propos

Actualité des voyages, informations et photos du monde. Avis et renseignements pratiques.. Tourisme...