Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
28 Aug

Cap au sud...Bretagne

Publié par gilles cochet  - Catégories :  #VOYAGE

Cap au sud...Bretagne
Cap au sud...Bretagne
Cap au sud...Bretagne
Cap au sud...Bretagne
Cap au sud...Bretagne
Cap au sud...Bretagne
Cap au sud...Bretagne
Cap au sud...Bretagne
Cap au sud...Bretagne
Cap au sud...Bretagne
Cap au sud...Bretagne

Non mais, au Sud, oui, mais de Bretagne. Temps magnifique sur la région aujourd'hui, je suis descendu, après un repas à Pontivy, vers la côte morbihannaise. J'avais envie de me baigner dans l'océan. Cela m'arrive de temps à autre, une lubie, se baigner, quelle drôle d'idée pour un breton des terres, qui sait à peine nager (un peu quand même), faire trempette. Direction Saint-Philibert, petite station (elle l'est vraiment celle-là, petite) près de la Trinité sur mer. Je connais ce coin, la pointe de Kerneveste, parce que j'y ai passé quelques semaines de vacances d'été dans les années 80. Il y avait un camping à cet emplacement, racheté par le Conservatoire du littoral, zone protégée aujourd'hui, deux plages, une de chaque côté, chacune dans sa crique, l'idéal pour des vacances familiales. Je suis seul en ce moment, et le coin me plaît, famille ou pas, c'est ouvert à tous.

Sur l'autre plage, il y a trente ans, est arrivé un incident , sans gravité, mais qui aurait pu se terminer tragiquement. La famille était en vacances dans ce camping, mon frère et sa femme, ma mère et son compagnon, et mon fils, une nièce également. J'étais au travail. Nous venions, mon fils une amie et moi même de passer trois semaines en Andalousie, culture, soleil et plage, chacun retournant à ses occupations, le fiston avec sa grand-mère. Il y avait eu un changement chez ce garçon, il avait appris à nager en Espagne, de manière assez radicale, mais suffisamment bien pour se sentir une âme de champion une fois rentré au bercail. Ce jour-là, le garçonnet ( 7 ans ) entrepris de suivre mon frère à la nage jusqu'au moment où, tétanisé par le froid et la fatigue, il paniqua, se débattit et faillit se noyer sans la présence d'esprit de ma belle-soeur qui le suivait du regard et le vit sombrer une première fois, l'entendit hurler, remonter à la surface, et appela à l'aide . Quelqu'un, non loin de là, vint au secours du gamin et le ramena à la plage sur laquelle, après moult régurgitations, il reprit ses esprits. Chacun se demandait ce qui c'était passé, sachant que le garçon avait auparavant une peur panique de l'eau. L'explication se trouve dans la méthode, radicale, qui consista à balancer, littéralement l'enfant à l'eau,là où il n'avait pas pied, en Espagne, le récupérer, recommencer,en attendant qu'il arrête de hurler, ce qu'il fit. Depuis, mon fils nage très bien et n'a plus peur, il a juste failli en mourir. C'était une anecdote mise en situation. Rien de tout cela cet après-midi.

Après une heure de plage, je suis parti vers Vannes, jolie ville au fond du golfe du Morbihan, son vieux quartier moyennageux, son port dans la ville et les remparts. Quelques images et je rentre dans les terres.

Bises à toutes et à tous

Commenter cet article

Archives

À propos

Actualité des voyages, informations et photos du monde. Avis et renseignements pratiques.. Tourisme...