Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
18 Sep

Ploermel-La Gacilly, promenade dominicale

Publié par gilles cochet  - Catégories :  #VOYAGE

Ploermel-La Gacilly, promenade dominicale
Ploermel-La Gacilly, promenade dominicale
Ploermel-La Gacilly, promenade dominicale
Ploermel-La Gacilly, promenade dominicale
Ploermel-La Gacilly, promenade dominicale
Ploermel-La Gacilly, promenade dominicale
Ploermel-La Gacilly, promenade dominicale
Ploermel-La Gacilly, promenade dominicale
Ploermel-La Gacilly, promenade dominicale
Ploermel-La Gacilly, promenade dominicale
Ploermel-La Gacilly, promenade dominicale
Ploermel-La Gacilly, promenade dominicale
Ploermel-La Gacilly, promenade dominicale
Ploermel-La Gacilly, promenade dominicale
Ploermel-La Gacilly, promenade dominicale
Ploermel-La Gacilly, promenade dominicale

Le dimanche, on se promène, c'est bien connu. Vous pouvez sourire, pour moi, c'est tous les jours dimanche mais les gens qui m'accompagnent travaillent encore pour la plupart. En l'occurrence, ma fille ne travaille pas le dimanche, pas encore, nous avons décidé de déjeuner ensemble et d'improviser.

Je n'ai pas d'attirance particulière pour Ploermel, mais c'est l'aspect pratique qui a prévalu. Cette ville a une réputation, non usurpée, de traditionalisme? Est-ce le hasard, toujours est-il que je me suis retrouvé près de l'église, prenant quelques images des gargouilles et des bas-reliefs granitiques, quand les portes de l'édifice se sont ouvertes sur un groupe de...scouts, costumes reconnaissables, noeuds autour du cou, l'air un peu niais, je m'excuse du jugement, entourés par des aînés, l'air tout aussi béat. J'entendis quelques chants provenant de l'intérieur, liturgie approximative mais quelle importance, l'essentiel n'est-il pas d'y croire ? La cohorte de laïcs qui se déversa sur le parvis, mélange de bourgeoises à la bouche en cul-de-poule, de grenouilles de bénitier et d'accompagnateurs de têtes blondes. Je me faufilais au milieu de cette joyeuse bande qui tenta désespérément de me vendre un fascicule sur la vie de Jésus qui, comme nous ne savons maintenant, ne mourut pas sur la croix, si tant est qu'il est jamais existé ( lire Michel Onfray).

Ma fille arriva enfin, nous déjeunâmes et, suite à la suggestion d'une amie (coucou Annie), nous nous dirigeâmes vers La Gacilly, joli bourgade que je ne connais pas. Il s'y déroule chaque année un mois de la photo, moins prestigieux qu'Arles (coucou Christine ) certes, mais qui a le mérite d'exister. Le village a le charme des bourgs d'antan, vieilles pierres et boutiques d'artisans avec, j'apprécie, expos en plein air de tirages géants. Ici, entre autres, Matthieu Ricard nous montre de magnifiques clichés, déjà vus dans ses ouvrages mais une photo de deux mètres par un ouvre d'autres perspectives. Une curiosité,animalière me replonge dans la furieuse polychromie des palais indiens, souvenirs toujours présents.

Mention pour l'expo à la maison de la photographie, qui titille ma curiosité, promenade chez les cow-boys du Middle west et nous terminons chez un photographe qui a séjourné quatre années durant au Tibet, rapportant des images,clichés argentiques, objectifs fixes, et tirages personnels, c'est lui qui le dit. J'ai perdu son nom mais allez-y, les portraits sont extraordinaires, les paysages d'une amplitude étonnante.

C'était dimanche, beaucoup de monde et je me promets de revenir...un jour de semaine.

Allez, je vous laisse.

Bises

 

Commenter cet article

Archives

À propos

Actualité des voyages, informations et photos du monde. Avis et renseignements pratiques.. Tourisme...