Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
24 Jun

Le dernier gardien d'Ellis Island de GAELLE JOSSE aux Ed NOTABILIA

Publié par gilles cochet  - Catégories :  #LIVRES

Avis paru dans BABELIO

 

204 critiques, une de plus, quoi de neuf à rajouter ? Rien de particulier sur le livre, né d'une visite sur l'île qui fait face à Manhattan, non loin de la Statue de la Liberté. Tant de textes ont été écrits sur ce lieu emblématique du 20 ème siècle, magnifiques ou d'une banalité affligeante. Je suis allé à Ellis Island, trois fois, à 20 ans d'intervalle. Le musée avait changé entre 1996 et 2012. Je cherchais lors ma deuxième visite une carte du monde présente dans le grand hall montrant par un jeu de flèches lumineuses la provenance des émigrants, intéressante mise en lumière de la surreprésentation de certaines contrées d'Europe centrale et d'Italie notamment et le faible flux d'émigrants français. Toute l'histoire européenne pouvait être analysée par le truchement de cette carte, la misère, l'instabilité politique et les dictatures sévissant sur le vieux continent. Cette carte avait disparu, peu importe, l'endroit est extrêmement fort. 12 millions de personnes sont passées par le débarcadère jusqu'à sa fermeture en 1954. J'étais avec mon fils la première fois, il avait quinze ans. New-York à cet âge, c'est Manhattan et ses tours jumelles, mais cette visite fut marquante, le concentré d'humanité est palpable entre ces murs et le cinéma a donné corps à tous ces destins, images d'êtres remplis d'espoir, tétanisés pour la plupart par l'enjeu et la peur de l'inconnu.
Etre acteur du choix de laisser entrer ou non tous ces gens devait représenter un poids psychologique hors de portée de la plupart des protagonistes, tiraillés entre la compassion ou le respect drastique de règles draconiennes. Le choix du drame personnel vécu par la figure centrale du livre occulte les états d'âme de celui-ci dans l'accomplissement de sa tâche, les automatismes d'une vie routinière complètent le tableau. Il fait le "job ".
C'est un rouage, comme d'autres le furent, ailleurs, dans l'irresponsabilité de l'appartenance à une structure appelée à disparaître.

Commenter cet article

Archives

À propos

Actualité des voyages, informations et photos du monde. Avis et renseignements pratiques.. Tourisme...