Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
11 Sep

Amazonia de Patrick DEVILLE aux Ed du Seuil

Publié par gilles cochet  - Catégories :  #LIVRES

Amazonia de Patrick DEVILLE aux Ed du Seuil

Avis paru dans BABELIO

 

A chaque voyage, Patrick Deville nous embarque dans une folle découverte des lieux qu'il visite et, le plus souvent, des gens qu'il rencontre avec ses digressions foisonnantes d'informations. L'aventure culturelle prend ici tout son sens et j'aimerais assez parcourir le monde de cette manière. Il voyage avec son fils, ce qui donne à voir une complicité père-fils ainsi qu'une émulation intellectuelle stimulante. Heureux hommes que ceux-là dans le partage, les frictions afférentes aux habitudes de l'un et de l'autre n'entament en rien le lien indissociable qui les unit. C'est indiscutablement la différence avec les autres "promenades" planétaires de l'auteur, plus axées sur des personnages emblématiques de telle ou telle région du monde. Les digressions historiques et descriptifs de destins hors-normes , Humbold, Pizarro ou Aguirre nous font vivre des flash- backs étourdissants dans une Amazonie elle-même terre de folies, nature exubérante exhalant ses senteurs addictives avec effet immédiat sur des hommes pour lesquelles cette démesure devient un défi à relever, présomption un peu vaine, de la recherche de l 'hypothétique Eldorado à la construction de l'Opéra de Manaus, oxymore culturel que la Nature dans sa toute puissance se chargera de ronger jusqu'à la dernière planche et que dire du bateau de Werner Herzog, Fitzcarraldo, qui donna au film éponyme une aura mythique, le mot "culte" ici un peu faible pour décrire l'aventure d'un tournage aux allures de huis-clos étouffant, affrontement dantesque entre le metteur en scène et l'acteur Klaus Kinski, psychopathe imprévisible et dangereux, très "amazonien" dans son comportement.
Ce livre fait partie d' une série que l'écrivain-voyageur, l'expression est on ne peut plus appropriée, poursuivra sous d'autres latitudes.
Comme tout voyageur, Deville a un port d'attache, Saint-Nazaire, lieu de son enfance, un hôpital psychiatrique dans lequel exerçait un de ses parents, lieu évoqué par ailleurs, recul nécessaire sur la folie des hommes, l'autre, qui s'exerce sur le poumon de la planète.
Où et qui sont les fous ?
A lire absolument, enrichissant et dépaysant.
Merci à lui

Commenter cet article

Archives

À propos

Actualité des voyages, informations et photos du monde. Avis et renseignements pratiques.. Tourisme...