Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
17 Feb

C'est parti pour un tour...deux tours et ...puis s'en vont.

Publié par gilles cochet  - Catégories :  #ACTUALITE

C'est parti pour un tour...deux tours et ...puis s'en vont.

Le trombinoscope des candidats à la magistrature suprême a été dévoilé. Dans les petites communes comme la nôtre, chacun peut choisir qui il veut. 30 personnes au lieu de 15 la dernière fois, toutes les combinaisons sont possibles, ce qui peut donner lieu à des retrouvailles, à des confrontations entre gens du même hameau, à des élans de fraternité, on peut rêver. J'en doute d'autant plus que les clivages existants sont le fruit de maladresses diverses, dont une commune comme Laurenan aurait pu se passer, nous ne sommes pas si nombreux que nous puissions nous disputer pour des peccadilles.

Deux listes donnent un choix, c'est un progrès.

La grande classe, là où la politique aurait gagné ses lettres de noblesse, eût été de proposer une liste ouverte à toutes et à tous, dans un esprit de partage et d'ouverture, de vraie discussion sur les choix à venir. C'était une possibilité dont aurait pu s'enorgueillir notre commune, c'était simple et tellement évident au sortir de la précédente mandature réduite à sa plus simple expression. C'était ça, mon éthique, ma ligne de conduite, si j'avais eu le loisir de l'expliquer, ce que j'ai fait mais en petit comité. Je suis déçu, moi aussi. Dommage.

Un aparté : la virulence de mes propos a été à la mesure d'une sensation très désagréable, celle d'avoir été pendant quelque temps instrumentalisé, et non pas protégé. Fermons la parenthèse.

Il faut connaître les limites de l'exercice pour relativiser les psychodrames et autres palinodies sans conséquences ( heureusement), tout cela se doit d'être un peu dégonflé, les pouvoirs des édiles municipaux se réduisent d'année en année, que chacun (e) des candidat(e)s le sache. L'essentiel des attributions passe par la communauté de communes, laquelle ici se compose de 50 communes, délire territorial qui dilue ( ou mutualise, selon les points de vue) l'argent, le temps imparti lors des réunions et les luttes de pouvoir au sein de ladite communauté. A dix, c'est déjà compliqué, imaginez à 50, c'est du grand n'importe quoi !

Les éclats de voix ne manqueront pas pour contester que les communes se dissolvent petit à petit dans un mille-feuilles territorial, c'est le cas. Il y a 35000 communes en France, plus que dans le reste de l'Europe. Des villages de 50, 60 habitants existent. La multiplication (artificielle et très médiatisée) des fusions a été stoppée net, impopulaire car éloignant la population des centres de décisions, des élus et autres bureaux administratifs. Le sentiment d'abandon véhiculé par les gilets jaunes ne peut qu'entretenir l'illusion qu'il faut garder des structures administratives obsolètes, les mêmes iront sans souci de contradiction faire leurs courses dans l'hypermarché de la ville la plus proche, accélérant la désertification, une mairie oui, une épicerie, non . Un monde à l'envers ou la réalité économique est reléguée au second plan derrière les symboles d'une identité d'un autre temps. Les élections municipales attisent les passions beaucoup plus que la création d'un commerce de proximité, n'en déplaise à certains, elles flattent les égos, c'est humain.

15 élu(e)s succèderont aux 15 précédent(e)s, un fort renouvellement est attendu, sans risque de médire sur qui que ce soit, est-ce que la commune sera mieux gouvernée ? Je ne m'avancerai pas sur ce terrain mais gardez-vous de faire des promesses que vous ne pourrez pas tenir et surtout, écoutez les gens, plus exactement entendez les.

Bises

Image : Bain dans le Gange à Varanasi (Bénarès)

 

 

 

 

Commenter cet article

Archives

À propos

Actualité des voyages, informations et photos du monde. Avis et renseignements pratiques.. Tourisme...