Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
24 Feb

L'art des choix, ouverture à Laurenan

Publié par gilles cochet  - Catégories :  #HUMEURS

L'art des choix, ouverture à Laurenan

Je reste quelqu'un d'optimiste et l'ouverture d'un restaurant dans le bourg de Laurenan me fait très plaisir. J'irai goûter la cuisine locale de Justine et Lucien, déco soignée et tarif raisonnable, à priori, le succès sera au rendez-vous.

Nous sommes le 24 Février et j'attends avec impatience les programmes des deux listes pour les élections municipales ou une visite de co-listiers, comme cela se fait lors des scrutins. Les différentes chroniques que j'ai écrit depuis le début de l'année ont été interprétées de manière très diverse selon le degré de conscience politique de chacun. Je n'ai rien contre les habitants de la commune, ni contre l'association Coeur de bourg, contre personne en général à titre personnel, ça ne m'intéresse pas, les règlements de compte personnels servent souvent de plateforme politique dans les petites communes, faute d'idées, c'est hélas le cas dans beaucoup de territoires. J'ai perçu une légère distanciation à mon égard depuis quelques semaines, je m'en vais dès que la maison sera vendue, je ne fais déjà plus partie de la vie locale, c'est ainsi dans toutes les communautés. Thème récurrent au cinéma de l'étranger qui arrive dans un village perdu de l'Ouest (américain en général), et s'en va, il n'est pas d'ici, il n'est plus d'ici. L'ostracisme est pire que l'hostilité franche et directe, elle isole l'individu. Je n'ai pas cette sensation pour l'instant mais il ne faudrait pas que cela traîne en longueur plus qu'il n'est besoin.

Laurenan n'appartient à personne, contrairement à certains villages de l'Ouest américain évoqués plus haut, un clin d'oeil au passage.

Je lis un roman en ce moment, 1000 pages de désespérance sociale, TATTOO, d'Earl THOMSON, suite d'Un jardin de sable aux Ed Toussaint Louverture. Itinéraire d'un fils de la grande crise de 1929 aux USA, ce type de lecture, très réaliste, me permet de prendre du recul et de relativiser les évènements, d'accorder de l'importance à ce qui en a vraiment.

Je reparlerais de ce livre dans quelques semaines.

Image : Musée de Sydney, Gravure sur écorce d'eucalyptus, art aborigène

Commenter cet article

Archives

À propos

Actualité des voyages, informations et photos du monde. Avis et renseignements pratiques.. Tourisme...