Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
21 Feb

Laurenan n'est pas le centre du monde et je ne suis pas Salvador Dali (devinette)

Publié par gilles cochet  - Catégories :  #ACTUALITE

Laurenan n'est pas le centre du monde et je ne suis pas Salvador Dali (devinette)

J'ai appris hier le décès d'un monsieur que j'ai beaucoup lu à une époque, Jean Daniel nous a quitté à l'âge respectable de 99 ans. Il fut l'éditorialiste du Nouvel observateur durant les années fastes, quand cet hebdo véhiculait des valeurs humanistes et non une logorrhée boboisante insupportable de suffisance. Il signait encore il y a peu les éditoriaux, la statue du commandeur ne fut pas déboulonnée, il s'en est allé discrètement, les journaleux de l'Obs peuvent se lâcher dans la putasserie macronnienne. C'était un autre temps, il est vrai, où les combats s'appelaient l'anticolonialisme, au lendemain de la seconde guerre mondiale. Le journalisme pouvait être un contre-pouvoir, une presse d'opinion se vendait à des centaines de milliers d'exemplaires, nécessaire opposition à une radio télévision d'état justifiant et baptisant la guerre d'Algérie "évènements", relayant la parole gaulliste sous la houlette de l'ineffable Mr Peyreffite.

Tout cela peut paraître très lointain avec la multiplication des canaux d'information, avec l'illusion d'une diversité d'opinion, avec un trucage permanent dans l'échelle de Richter de l'importance donnée aux informations nous concernant. La presse d'opinion a quasiment disparu, cantonnée au rôle de mouche du coche, d'un Edwy Plenel invité sur BFM, littéralement agressé par les larbins de service, d'acteurs marginaux invités sur le plateau de "28 minutes", sur ARTE, caution de terrain dans un cénacle d'intellectuels à la bonne conscience dégoulinante, de tous les combats, dans une novlangue inaccessible à la plupart, nous sommes entre gens de bonne compagnie, l'alpha et l'oméga de ce qu'il est de bon ton de penser, de ce qui est d'une sensibilité que l'on aurait qualifier de "gauche" avant, avant quoi ? Un glissement idéologique a ringardisé l'opposition droite-gauche, l'important n'est plus dans une lutte des classes hypothétique, non, nous sommes toutes et tous des terriens, il y a le feu à notre planète, soyez conscients, responsables dans votre manière de vivre, triez.

Jeff Bezos va donner 10 milliards de dollars pour la planète tout en dirigeant une entreprise considérée comme une catastrophe écologique. Dans le même registre, Mr Macron se découvre une fibre écologique, juste avant des élections municipales qui s'annoncent calamiteuses pour son mouvement. A aucun moment, il n'est question des vrais responsables du réchauffement climatique, sauf un appel d'un collectif de scientifiques de toutes les disciplines concernées, appel lancé aux dirigeants politiques. Le constat est accablant mais là encore, aucune remise en question systémique. Il faut changer de direction, oui mais, comment, avec qui ? L'action politique va se traduire par des happenings spectaculaires, symboliques, très dispersés dont les médias feront les choux gras, dans quelle rubrique ? Politique, sociétale, humeur du jour ? Le pouvoir économique dicte sa loi, celle de l'argent-roi, le reste n'est que vaine agitation et culpabilisation de tout un chacun, triez, braves gens et plantez des arbres.

Image : Basquiat d'après Dürer, Le chevalier, la mort et le diable

Commenter cet article

Archives

À propos

Actualité des voyages, informations et photos du monde. Avis et renseignements pratiques.. Tourisme...