Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
05 Apr

Jour 20 : Rêve ou réalité, fiction ou documentaire sur Laurenan pendant le confinement

Publié par gilles cochet  - Catégories :  #HUMEURS

Jour 20 : Rêve ou réalité, fiction ou documentaire sur Laurenan pendant le confinement

J'essaie de renouveler ma prose, qui vaut ce qu'elle vaut, inutile ou socialement profitable, bonne ou mauvaise écriture et je tiens à maintenir le cap de quelques mots quotidiens qui maintiennent, comment dit-on, le "lien social", que nous avons tant contribué à détruire de manière quasi systématique depuis quelques décennies. Chacun pourra redécouvrir l'alpha et l'oméga du discours sociologique contemporain, justifiant a posteriori l'adage : C'est quand il n'est pas là que l'on s'aperçoit qu'il vous manque, pour mieux le démolir ensuite. Ainsi va l'être humain, le pire côtoie le meilleur, alternance du cerveau reptilien et d'un cortex cérébral sophistiqué, mix des deux ( psychopathe), sociopathe patenté tenant du pouvoir régalien, ou simple exécutant robotisé. Nous sommes toutes et tous un peu de tout ça, dépendant de l'humeur du jour, de l'heure, des conditions de vie, confinés ou pas.

Sans ce fameux lien, je ne suis pas au mieux.

J'ai vu passer une question sur FBK : Je me sens bien en ce moment, c'est grave docteur ? Non, un besoin nécessaire, une adéquation entre une évolution personnelle et une situation générale de contrainte généralisée générant une bulle protectrice, ça passera, ne changer rien, garder la chambre.

Moi, non, la contrainte généralisée me pèse. C'est d'une banalité affligeante, nous sommes des millions dans mon cas, incapables de ne pas s'agiter plus de dix minutes d'affilée, des agités, je suis un agité, remuant, moins aujourd'hui, l'âge sans doute.

Eloignes-toi de toi-même, m'a dit quelqu'un récemment et des autres (c'est fait). Je lis beaucoup d'articles, d'interviews diverses sur la recomposition inévitable de notre monde "après", de la remise à plat des "vraies" valeurs, de changer les priorités, l'écologie a le vent en poupe en ce moment, loin devant la sécurité (en attendant le prochain attentat). Nous avons un peu de temps pour réfléchir, pas tous, prendre du recul et évaluer quel avenir nous voulons pour nos enfants et nous-mêmes. Je souris. Nous l'avons sous nos yeux, ce monde ne s'est pas fait tout seul, en quoi une épidémie nous rend-elle plus lucide ?

La peur, la trouille est mauvaise conseillère et c'est elle qui gouverne nos actes depuis quelques semaines, aucune lucidité ne vient éclaircir nos esprits obscurcis par l'angoisse d'être atteint par cet ennemi invisible. Ici, à Laurenan, je ne l'ai pas vu, à Plémet non plus, là où je vais faire mes courses, seul lieu autorisé.

Le titre d'aujourd'hui, réalité ou fiction m'est venu suite à des réactions aux écrits précédents. Je me donne l'autorisation de mélanger des faits réels, effets de manche et entorses au réel, figures stylistiques et d'en éprouver la cohérence sur quelques lignes, dussé-je blesser l'amour propre de quelques personnes, ce n'est pas dans l'intention de faire mal, j'en suis incapable. Je compte sur l'intelligence de chacun pour faire le tri et, si ce n'est pas possible, ne lisez pas, vous avez le choix.

Bises virtuelles

 

Image : Mumbai Février 2016

Commenter cet article

Archives

À propos

Actualité des voyages, informations et photos du monde. Avis et renseignements pratiques.. Tourisme...