Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
28 Apr

Jour 43, bientôt Carnaval à Laurenan, il est 08h13, nous sommes le 28 Avril 2020

Publié par gilles cochet  - Catégories :  #HUMEURS

Jour 43, bientôt Carnaval à Laurenan, il est 08h13, nous sommes le 28 Avril 2020

Ces histoires de masques auraient un côté clownesque si ce n'était l'enjeu de santé publique. J'ai commandé deux paires de masques lavables à des amis qui les fabriquent, pas cher et je suis sûr de les avoir à temps pour ma sortie "dans le monde" ainsi que celle de ma fille.

Pour les tests, ce sera comme les contrôles de la maréchaussée, entendu parler, mais rien vu. C'est fou le nombre de faits avérés auxquels on échappe, de rumeurs, de bruits divers, de ce qu'il faut faire, de ce qu'il ne faut pas faire.

Rapprochement fait avec "les couvertures auxquelles vous avez échappé" de Charlie Hebdo, elles ne sont pas parues mais vous en bénéficiez, au cas où vous auriez apprécié...

Tests, masques, respirateurs artificiels, service réanimation, hôpital, mort, souffrance, soins, soulagement, guérison, sortie, maison, ça va mieux tout à coup, cette progression sémantique du petit matin à laquelle vous avez échappée. Pas totalement, ce mantra scandé chaque jour vous aura touché au coeur même si sa réalité ne repose que sur des mots ou des images. Vous êtes "obligatoirement" concerné, si vous ne voulez pas l'être, éteignez tout outil de communication, mangez vos légumes et isolez vous.

5% de la population serait contaminée, 95% ne l'est pas.

23500 décès, principalement au delà de 70 ans.

Nous sommes 67,5 millions d'habitants. Combien connaissez-vous de personnes contaminées, de gens décédés de ce virus ?

Quel a été l'impact du confinement sur la propagation et le taux de mortalité dans la population globale ?

Enlevez tous les effets d'annonce, les "progressions sémantiques" anxiogènes quotidiennes, la mono-culture de l'information autour de ce virus, quel a été l'effet pathologique réel sur votre organisme et celui de vos proches ?

Nul, pour l'écrasante majorité d'entre nous.

L'empêchement est l'effet direct, l'interdiction son corollaire, et la punition en est le prix si l'on transgresse. C'est pour votre bien et celui d'autrui, nous sommes responsable de votre santé, nous sommes contraints de cadrer votre existence afin de mieux vous protéger contre un mal invisible, ayez confiance, cela ne durera pas.

Il sera intéressant de relever les textes de loi à valeur "temporaire" dont les décrets d'application resteront ouverts après l'épidémie dont on ne fixera JAMAIS de date de sortie, souvenez-vous en.

C'est le même principe ouvert avec le terrorisme, c'est fou le nombre d'attentats que l'on a"évité", vous n'en saviez rien et vous ne connaîtrez jamais le détail, c'est un secret d'état.

Au risque sécuritaire s'ajoutera le risque sanitaire, pour votre bien, vous dit-on...

Et qu'est-ce qu'on dit ?

Merci.

 

Il est 8h54

 

Bises virtuelles, prenez soin de vous, sortez masqués !

 

Image : Inde / Kerala / 2013

Commenter cet article

Archives

À propos

Actualité des voyages, informations et photos du monde. Avis et renseignements pratiques.. Tourisme...