Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
10 Apr

Le 25ème jour du Grand Dérangement, il est 7h57, nous sommes le 10 Avril 2020

Publié par gilles cochet  - Catégories :  #HUMEURS

Le 25ème jour du Grand Dérangement, il est 7h57, nous sommes le 10 Avril 2020

Dans les fictions dystopiques, il y a toujours une date à laquelle tout a commencé : une guerre nucléaire, une épidémie de fin du monde, une invasion d'aliens (ou de martiens) ou, dans un registre plus soft, le jour ou la ville fut abandonnée raconté par le dernier habitant qui s'accroche encore au filon d'or qu'il est le seul à exploiter et qu'il s'obstine à creuser, il en sera récompensé dans la dernière image du film, regard un peu fou, sourire dément avec à la main la pépite du siècle.

Les mots pour qualifier les apocalypses ne manquent pas : catastrophe, débâcle, déroute, chambardement, bouleversement, etc... Le mot que j'utilise aujourd'hui me plaît assez. Nous avons été dérangés dans notre organisation millimétrée, vies protégées, emplois du temps calibrés, principes de précaution omniprésents, rien ne devait perturber l'ordonnancement d'une vie sociétale régit par les textes sacrés du Grand Prêtre EXCEL, représentant sur Terre des tableurs patentés, sous l'égide de la Transnationale MICROSOFT, seule organisation désormais autorisée à gouverner le monde des humains, où ce qu'il en reste.

Lors du premier Chambardement, en l'an 2020, une erreur de communication virale provoqua une sortie intempestive de notre espèce dans l'espace public, au pire moment de l'épidémie du COVID19. Les systèmes de santé n'y résistèrent pas, suivis par la distribution alimentaire, les flux vitaux comme l'eau, l'électricité furent coupés, évitant l'accident nucléaire de justesse, les sécurités mirent les centrales à l'arrêt. Je ne vous décris pas les détails des pillages qui suivirent, Je peux vous raconter ce qui est arrivé, vivant je suis, par un concours de circonstances antérieur qui me voit aujourd'hui vivant reclus à la campagne, en autarcie. Les flux ont été rétablis suite à l'intervention d'une guérilla surarmée, prenant l'ascendant sur des Etats déliquescents dont les dirigeants ont fui dès les premières escarmouches, la transnationale MICROSOFT prenant les choses en main. Notre grand prêtre EXCEL, secondé par WORD, gardien des textes sacrés veille au respect des lois édictés lors du grand bouleversement.

Toutefois, il semblerait que nous soyons de nouveau confrontés à une pandémie d'un nouveau genre : nous ne sommes plus que quelques dizaines de millions d'individus, disséminés dans les ruines des anciennes mégapoles, alimentés en nourriture par des fermes géantes établies dans les espaces libérés par l'hécatombe du COVID19. Pour des raisons inconnues, les fermiers se suicident en masse, coupant l'approvisionnement des urbains, le grand prêtre a fixé une date de fin de l'espèce selon ses calculs infaillibles : nous avons six mois avant l'extinction de notre genre animal.

L'auto-destruction n'est pas un algorithme.

Bises virtuelles

 

Image : Los Angeles 2017

Commenter cet article

Archives

À propos

Actualité des voyages, informations et photos du monde. Avis et renseignements pratiques.. Tourisme...