Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
06 May

Jours 51, 52, 53, 54, 55, trois petits points et puis s'en vont, il est 07h33 à Laurenan et ailleurs en France, nous sommes le 06 Mai 2020

Publié par gilles cochet  - Catégories :  #HUMEURS

Jours 51, 52, 53, 54, 55, trois petits points et puis s'en vont, il est 07h33 à Laurenan et ailleurs en France, nous sommes le 06 Mai 2020
Jours 51, 52, 53, 54, 55, trois petits points et puis s'en vont, il est 07h33 à Laurenan et ailleurs en France, nous sommes le 06 Mai 2020
Jours 51, 52, 53, 54, 55, trois petits points et puis s'en vont, il est 07h33 à Laurenan et ailleurs en France, nous sommes le 06 Mai 2020
Jours 51, 52, 53, 54, 55, trois petits points et puis s'en vont, il est 07h33 à Laurenan et ailleurs en France, nous sommes le 06 Mai 2020
Jours 51, 52, 53, 54, 55, trois petits points et puis s'en vont, il est 07h33 à Laurenan et ailleurs en France, nous sommes le 06 Mai 2020

Je remercie tout le monde pour les "non-commentaires", reflet de la versatilité des lecteurs de ce qui s'écrit sur la toile.

Ecrire tous les jours un billet d'humeur sans retour, c'est un peu parler dans le désert, la soif en moins. Je laisse donc le petit champ que j'occupais, libre à d'autres qui voudraient exprimer une opinion sur cette période si particulière.

Les trois points,  ponctuation de fin de phrase, est le reflet d'une incertitude, d'un temps suspendu. Je l'ai souvent utilisé, trop sans doute. Les tâtonnements de la gouvernance depuis le début n'ont rien de rassurant, toujours pas aujourd'hui, masqués nous serons, testés, nous ne serons pas.

A la plage, irons, n'irons pas, le Sénat a voté pour (fake ?), qui décide ? Confusion ?

Les vacances de Mr Hulot, j'y pense à l'instant, petit bijou de Jacques TATI, ces valses hésitations, mimiques désuètes ô combien expressives, j'y vais, j'y vais pas, je ne sais pas, je ne sais plus, je suis perdu...

Un peu absurde, ces mesures contradictoires dans leurs applications, une seule certitude : l'appréhension , l'angoisse de sortir, non à cause du virus, la maréchaussée, verbalisant à tour de bras, conséquence du flou des champs d'autorisation, laissés à l'appréciation des pandores, trop contents d'assouvir une autorité bafouée ( par qui, on se demande ?). Les exemples abondent et la semaine prochaine, UBU sera de sortie, moi aussi, j'irai le saluer pour lui demander ce qu'il en pense.

Je vous laisse aller voir qui est TATI et qui est UBU.

Je salue ce qui sont restés jusqu'au bout et dit merci à une dame pour laquelle la parole est trop précieuse pour être gaspillée en vains bavardages.

 

Bises virtuelles

Salut

Images :

Australie / 2019

Norvège / 2018

MET / New-York / TURNER / 2018

Washington / Zoo / 2018

Laurenan / 2014

 

 

Commenter cet article

Archives

À propos

Actualité des voyages, informations et photos du monde. Avis et renseignements pratiques.. Tourisme...