Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
28 Jul

Mécaniques bucoliques, oxymore de nos campagnes

Publié par gilles cochet  - Catégories :  #HUMEURS

Mécaniques bucoliques, oxymore de nos campagnes

J'ai parcouru les quelques articles écrits en début d'année sur Laurenan et les élections. Cela paraît bien loin. Je m'étonne, à la relecture, de l'ostracisme provoqué par ces quelques mots. Pas de quoi faire se lever les foules, juste quelques vérités...du moment qui paraissent aujourd'hui assez dérisoires. La vie continue, les passions se sont calmées, la municipalité a changé, en bien ? en mal ? Je ne sais pas. Moins spectaculaire et flamboyante, c'est certain, un retour aux fondamentaux du coin de campagne où nous sommes. Si le bonheur n'est pas dans le pré, la révolution n'est pas sous les roues du tracteur, c'est une certitude, l'agriculture industrielle a de beaux jours devant elle au vu de la taille des engins qui déboulent au détour d'un virage. Les routes de campagne changent peu, leur largeur et leur tracé sont presque les mêmes qu'au temps de mon enfance. Se retrouver nez à nez avec des monstres mécaniques sur ces anciens chemins me choque, je le dis. Nous ne sommes pas dans les grands espaces américains ou australiens, ces dinosaures mécaniques font tâche dans le paysage. C'était une impression, une tranche de vie d'un non-agriculteur. Nous sommes très très loin d'une vie paisible et champêtre.

La vie à la campagne s'accompagne également des douces notes mélodieuses de divers engins à moteur, thermique ou électrique, taille-haies, tronçonneuses, tondeuses, coupe-bordure, que sais-je encore, destinés, je n'en doute pas, à magnifier nos paysages ruraux, qui n'en demandaient pas tant. Les oiseaux non plus, réduits à de simples faire-valoir avec leurs misérables piou-piou.

Pour ceux qui rêvent du chant des oiseaux et du chevreuil gambadant sur leur pelouse, il reste sans doute quelques endroits tranquilles, dites-moi où.

Ceci dit, il faut bien tondre sa pelouse et tailler sa haie et... avec une paire de ciseaux, c'est long.

J'ai participé à ce concert motorisé, vu la taille du parc, bruit proportionnel. J'ai juste scié du bois...à la main.

Je fais mon râleur, mots inutiles sur un phénomène propre aux campagnes françaises.

Encore quelques jours...

bises

P.S : j'entends déjà les commentaires, pour paraphraser quelqu'un "Casse-toi, pauvre c.."

 

Image : à la maison / Avril 2020

 

Commenter cet article

Archives

À propos

Actualité des voyages, informations et photos du monde. Avis et renseignements pratiques.. Tourisme...