Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
24 Aug

Trois jours à Berlin de Christine DE MAZIERES aux Ed Sabine WESPIESER

Publié par gilles cochet  - Catégories :  #LIVRES

Trois jours à Berlin de Christine DE MAZIERES aux Ed Sabine WESPIESER

Avis paru dans BABELIO

 

Je n'ai pas un souvenir précis de la chute du mur, mis en part le concert de Rostropovitch, moment magique par lequel la musique transcende toutes les turpitudes et donne à la liberté une empreinte sonore que l'on n'oublie pas. Capter les frémissements et les différences effrayantes entre les deux côtés du mur nous renvoie à des situations présentes, ailleurs dans le monde, aux vies de celles et ceux qui ne sont pas du bon côté de la barrière. La division du monde facilitait l'analyse, il suffisait d'y aller voir, d'en revenir pour mieux témoigner de l'étouffante pesanteur de ce côté-là, la solution semblait évidente : ouvrir les portes comme on ouvre une cage à oiseaux , l'envol va de soi, ouverture ébauchée via la Hongrie, réputée plus "libérale", lâcher du lest sous la pression du grand frère soviétique, assouplir des règles de vie devenues obsolètes et irrespirables, sans remettre en question l'essence même du système socialiste, égalitaire et "juste" face à l'oppression d'un capitalisme décadent opprimant le monde. Des peuples infantilisés à qui l'on interdit (pourquoi?), de constater par eux-mêmes l'état de cet Occident tant décrié, si c'est exact ce qui est dit, laissez-nous constater par nous-mêmes. L'interdit permet la transgression, ce qui donne un avant-goût de la liberté, de l'épanouissement personnel. Quand les portes s'ouvrent dans le mur, l'absurdité de celui-ci saute aux yeux, les policiers de faction deviennent instantanément des statues momifiées, figées pour l'éternité par la bienveillance d'une foule trop heureuse, sans animosité, juste fraterniser.
Moment magique que le premier coup de tampon sur le premier passeport, puis le deuxième puis les loquets se déverrouillent, laissant passer le flot du peuple épris de liberté. Les points de vue croisés donnent au livre une amplitude et une hauteur de vue, l'ange des "ailes du désir" embrasse d'un regard la ville par delà sa brisure, sonde les coeurs et les âmes qui, dans un élan inarrêtable, scelle définitivement le sort d'un régime ayant trahi ses idéaux originels.
A lire

 

Image : Australie / 2019

Commenter cet article

Archives

À propos

Actualité des voyages, informations et photos du monde. Avis et renseignements pratiques.. Tourisme...