Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
19 Sep

Lumière d'été, puis vient la nuit de Jon Kalman STEFANSSON aux Ed Grasset

Publié par gilles cochet  - Catégories :  #LIVRES

Lumière d'été, puis vient la nuit de Jon Kalman STEFANSSON aux Ed Grasset

Avis paru dans BABELIO

 

L'Islande est un pays isolé, cela n'aura échappé à personne, ce qui encourage les vocations d'écrivains et de lecteurs. Habiter un petit village dans ce pays ne fait qu'enfoncer le clou de l'isolement. Il paraît, pour ceux qui ne connaissent que la sociabilité enjouée ou forcée des grandes cités, que l'individu en sort plus fort, plus à même de se jouer des vilénies que la vie nous réserve, du fait de nos congénères ou de nos propres errements. Il est des généralités auxquelles seul le vécu peut tordre le coup. Chaque individu trouve dans la solitude ou la fréquentation d'un petit nombre d'humains une satisfaction à la mesure de ses attentes. Le choix n'est pas toujours possible et le destin, appelons le comme ça, se charge de justifier une présence à cet endroit plutôt qu'à un autre, y être né est par exemple difficilement discutable. Je suis né ici, cela suffit à mon bonheur ou à mon malheur, aucune différence puisque c'est de cette terre que je suis né(e).
Le pays ne change rien à l'affaire. Pour nous, il est exotique : comment fait-on pour vivre là-haut, la moitié du temps dans le noir, il fait froid, et le reste, un soleil blafard réchauffe à peine une atmosphère transparente. A l'intérieur , la chaleur brûle , ne demande qu'à s'exprimer, elle explose assez régulièrement, alcool, sexe, crise mystique ou violence gratuite. Vous secouez le tout et la mixture servie a le goût des herbes sauvages mélangées avec les myrtilles qui se récoltent en abondance sous cette latitude. La curiosité qui nous taraude à propos de ce pays aux multiples écrivains est multiple. Une terre hostile a donné naissance à des filles et fils de guerriers farouches, forgés par les éléments, aujourd'hui peuple de lettrés, de femmes libérées au fort tempérament.
Sous la glace, couve la braise, lave non refroidie de désirs jamais vraiment rassasiés.
Premier roman publié de l'auteur, traduit seulement cette année, ébauche de ce que seront ses textes suivants, plus élaborés, plus mystiques aussi.
A lire.

 

Image :  Islande / 2012

Commenter cet article

Archives

À propos

Actualité des voyages, informations et photos du monde. Avis et renseignements pratiques.. Tourisme...