Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
14 Jan

Trois mois d'évasion / Il est 08h57, nous sommes le 14 Janvier 2021

Publié par gilles cochet  - Catégories :  #littérature

Pas de conte de Noël comme promis, quelques corrections à apporter à ce texte, prêt mais je dois demander la permission aux personnes qui y apparaissent.

90 épisodes, 4 continents, quelques milliers de kilomètres plus tard, je suis de retour à la maison, atterrissage en douceur accueilli à l'aéroport par... personne, quelques avions sur le tarmac, désoeuvrés, des voyageurs égarés dans l'aérogare entre deux kiosques de tests-virus automatiques et obligatoires, résultats en dix minutes chrono, si positif, hôtel-bulle une semaine durant, si négatif, à la maison direct, taxi auto sans chauffeur, scan en entrant dans le véhicule, identité, domicile, pratique et facile, au pied de l'immeuble, petit bip qui vous débite direct de votre compte bancaire le montant de la course. Ascenseur express, 43ème, vue mer imprenable à quelques kilomètres, vert émeraude de la côte du même nom, champ d'éoliennes, deux cent pylônes off-shore, pas de vent aujourd'hui, à l'arrêt, des coupures sont à prévoir. Depuis la déconnexion avec le système nucléaire, la Bretagne en totale autonomie énergétique a misé sur l'énergie verte, en l'occurrence le vent, souci, récente accélération du dérèglement climatique, soleil écrasant et modification des courants dominants : mauvais choix. Les panneaux solaires sont restés dans les soutes des navires, mouillant au large, faute d'installateurs et les pales de nos ventilateurs géants restent immobiles, les appels pressants et stressés aux dirigeants de la France toute proche pour un raccordement au système français sont restés sans réponse. Après l'indépendance arrachée en 2026, après celle de l'Ecosse en 2023, tâche d'huile, effet domino, clash diplomatique en 2028, fermeture des frontières au poste de La Gravelle, quelques noms d'oiseaux, rappel des ambassadeurs, nous en sommes là aujourd'hui. J'oubliais, nous sommes en 2030, j'ai 75 ans, franchir les frontières est devenu quasi impossible depuis le gel des vols intercontinentaux votè en visio-conférence de l'ONU il y a trois ans. J'ai arraché un sauf-conduit pour deux allers-retours, visite familiale annuelle, mes enfants, l'un à Cuba, l'autre en Islande, le soleil pour le garçon, méditation et minéralité pour la fille. Un point commun entre ces deux pays, une totale autonomie énergétique et alimentaire, culturellement, il semble qu'un équilibre ait été trouvé via une liberté d'expression inimaginable ici, musique prédominante dans l'île cubaine et littérature pour l'île du septentrion, héritage du monde d'avant, spécificité que l'insularité a permis de pérenniser.

Cuba et l'Islande furent deux de mes destinations dans ma "décennie prodigieuse", cartes postales du passé, à l'avenir intéressant. Je m'accroche à l'idée d'un rapprochement familial mais ce sera compliqué ; aucune fâcherie dans la fratrie, deux philosophies différentes, contacts par visio fréquents, un voyage annuel pour chacun, quota de miles obligatoire oblige.

Bretagne et ses bords de mer, peu accessibles aujourd'hui par une de ces décisions administratives sur l'impossibilité de surveiller les côtes, suite aux migrations climatiques des années 21,22, interdiction, no man's land sur 1 km de large, les habitants des villages côtiers furent priés de déménager, les villes trop importantes furent fortifiées, la citadelle bretonne est née. C'est là que je suis retenu, en liberté surveillée, statut personnel, suite à de nombreux dérapages verbaux sur Internet.

Tut-Tut-Tut...

Fin de la session d'aujourd'hui, à demain....peut-être

Image : Plougrescant 22

Commenter cet article

Archives

À propos

Actualité des voyages, informations et photos du monde. Avis et renseignements pratiques.. Tourisme...