Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
08 Mar

La journée internationale du droit des femmes

Publié par gilles cochet  - Catégories :  #ACTUALITE

Un siècle environ que cette journée existe, reconnaissance due à l'époque à la lutte permanente et tenace de Clara Zetkin, militante marxiste et féministe. Cette journée ne fut reconnue en France qu'en 1982, sous François Mitterrand. Il est intéressant de constater que cette femme liait la lutte des classes à l'émancipation féminine. La première des oppressions est économique à l'époque, Zola et Dickens dénoncent dans leurs écrits la condition sociale effroyable de la classe ouvrière, la précarité de l'emploi, le travail des enfants et des femmes, ainsi que le machisme ( faible mot) des contremaîtres dans les ateliers. Lier la libération de la femme à la fin de l'exploitation de la classe ouvrière semble aujourd'hui passé de mode, la lutte des classes étant devenu une notion suspecte, on se demande pourquoi ? L'émancipation de la femme vis à vis de l'homme passe par une liberté économique, la domination masculine se fait au sein de la famille par le travail partagé, l'un pourvoyeur d'argent, l'autre domestique, non rémunéré. Il me semble que nous oublions un peu vite un aspect économique aujourd'hui, comme si l'accès du monde du travail aux femmes allait de soi, comme si le simple rapport de domination se reflétait dans le non-respect de codes de conduite masculine, de ce qui se fait, de qui ne se fait pas, tout le reste est phagocyté par le mode comportemental, souvent mis en avant par des représentantes à l'abri du besoin. Les femmes ne sont pas non plus égales entre elles, comme les hommes. Les inégalités ne sont pas que dans le registre homme-femme, elles sont dans l'appartenance sociale à telle ou telle branche professionnelle. L'oubli de ce détail dans le discours médiatique reflète assez bien un escamotage des conditions de précarité qui prévalent dans le monde du travail hommes et femmes confondues. La condition de femme accentue souvent les difficultés matérielles, de par leur condition de mère célibataire, facilement exploitable par des employeurs sans scrupules, la grande distribution en est un exemple parmi d'autres, ainsi que les métiers liés à l'entretien et au nettoyage. Il serait judicieux de lier de nouveau, par delà les discours féminisants, la conscience de l'appartenance sociale d'hommes et de femmes partageant les mêmes soucis matériels.

La fondatrice de cette journée internationale avait lié les deux, lutte sociale et lutte d'émancipation, intimement liée, par delà les déclarations d'intention de femmes privilégies, celles que l'on entend, porteuses de conscience, certes mais oublieuses, consciemment ou pas, de leurs soeurs moins bien loties.

Le discours médiatique, que cela plaise ou non, laisse un goût d'inachevé, et je ne suis pas certain que cela soit involontaire, il est bon de rappeler que la servitude des femmes est plus forte dans les milieux défavorisés, qui le sont pour des raisons clairement identifiés. Le droit des femmes est un combat essentiel au bon fonctionnement d'une société, en lien inaliénable avec le combat pour une plus grande égalité sociale, hommes et femmes confondues.

Commenter cet article

Archives

À propos

Actualité des voyages, informations et photos du monde. Avis et renseignements pratiques.. Tourisme...