Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
10 Jul

Il est 12h28, nous sommes le 10 Juillet.

Publié par gilles cochet  - Catégories :  #HUMEURS

Il est 12h28, nous sommes le 10 Juillet.
Il est 12h28, nous sommes le 10 Juillet.
Il est 12h28, nous sommes le 10 Juillet.
Il est 12h28, nous sommes le 10 Juillet.
Il est 12h28, nous sommes le 10 Juillet.
Il est 12h28, nous sommes le 10 Juillet.
Il est 12h28, nous sommes le 10 Juillet.
Il est 12h28, nous sommes le 10 Juillet.
Il est 12h28, nous sommes le 10 Juillet.
Il est 12h28, nous sommes le 10 Juillet.
Il est 12h28, nous sommes le 10 Juillet.
Il est 12h28, nous sommes le 10 Juillet.
Il est 12h28, nous sommes le 10 Juillet.
Il est 12h28, nous sommes le 10 Juillet.
Il est 12h28, nous sommes le 10 Juillet.
Il est 12h28, nous sommes le 10 Juillet.
Il est 12h28, nous sommes le 10 Juillet.
Il est 12h28, nous sommes le 10 Juillet.
Il est 12h28, nous sommes le 10 Juillet.
Il est 12h28, nous sommes le 10 Juillet.
Il est 12h28, nous sommes le 10 Juillet.
Il est 12h28, nous sommes le 10 Juillet.
Il est 12h28, nous sommes le 10 Juillet.
Il est 12h28, nous sommes le 10 Juillet.
Il est 12h28, nous sommes le 10 Juillet.
Il est 12h28, nous sommes le 10 Juillet.
Il est 12h28, nous sommes le 10 Juillet.
Il est 12h28, nous sommes le 10 Juillet.
Il est 12h28, nous sommes le 10 Juillet.

Juillet automnal en Bretagne où l'on se demande si l'été n'a pas oublié de se réveiller. Pluie, vent et température limite sont la règle, chaque sortie prévue nécessite plusieurs options vestimentaires, agacement certain là où le bermuda et les sandales devraient suffire, pantalon et chaussures et veste ressortent du placard. Trève de bavardage, l'actualité me laisse de marbre aujourd'hui, autre chose à faire et à penser.

J'apprends que le prince va parler lundi, que la maire de Paris a des exigences vis à vis du P.S ( du quoi ?), que beaucoup de feux-d'artifice sont annulés et que dans le même temps, les discothèques réouvrent. Les édiles municipaux semblent être les champions du "au cas où", ouvrir le parapluie sera bientôt une discipline olympique, imprégné du principe de précaution, à un point tel que je me demande ce que ces gens font dans leur vie quotidienne, s'ils appliquent ce qu'ils demandent à leurs administrés... C'est tendance, de se protéger, cela me rappelle l'argumentation tendancieuse, intéressée et malhonnête que j'employai pour vendre des assurances-vie au début de ma vie professionnelle, au porte à porte je précise. Susciter la peur du danger tout en minimisant le coût était la base de tout. Nous y sommes : vous avez un pourcentage infime de tomber du lit et de vous tuer en tombant, mais cela peut arriver, on pourra vous construire, si vous êtes âgé, un lit mobile avec dossier intégré que vous n'aurez pas à quitter, évitant ainsi tout risque de chute. Absurde, me direz-vous ?  Il existe des fauteuils sur rail pour monter un étage, fort cher au demeurant. A quand l'ascenseur ?

Le casque est obligatoire en vélo, partout.

Les alarmes intempestives aussi, même si vous n'avez rien de valeur dans votre maison, on ne sait jamais. Les innombrables aides à la conduite encombrent les ordinateurs de bord de nos véhicules, agrémentées d'alarmes en tous genres, horripilant et je ne vous parle pas des recommandations alimentaires qui frisent la paranoia, mourir en bonne santé sera à n'en pas douter la grande affaire du siècle, si les océans ne nous engloutissent pas avant.

Restez vivant, j'ai dit VIVANT, je vous rassure on n'en meurt pas, pas pour l'instant.

Bonne journée

Bises

Images diverses d'origine à replacer dans leur contexte.

 

Commenter cet article

Archives

À propos

Actualité des voyages, informations et photos du monde. Avis et renseignements pratiques.. Tourisme...