Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
08 Jul

Le doute, toujours / Il est 07h20, nous sommes le 8 Juillet 2021

Publié par gilles cochet  - Catégories :  #HUMEURS

Le doute, toujours / Il est 07h20, nous sommes le 8 Juillet 2021
Le doute, toujours / Il est 07h20, nous sommes le 8 Juillet 2021
Le doute, toujours / Il est 07h20, nous sommes le 8 Juillet 2021
Le doute, toujours / Il est 07h20, nous sommes le 8 Juillet 2021
Le doute, toujours / Il est 07h20, nous sommes le 8 Juillet 2021
Le doute, toujours / Il est 07h20, nous sommes le 8 Juillet 2021
Le doute, toujours / Il est 07h20, nous sommes le 8 Juillet 2021
Le doute, toujours / Il est 07h20, nous sommes le 8 Juillet 2021
Le doute, toujours / Il est 07h20, nous sommes le 8 Juillet 2021
Le doute, toujours / Il est 07h20, nous sommes le 8 Juillet 2021
Le doute, toujours / Il est 07h20, nous sommes le 8 Juillet 2021
Le doute, toujours / Il est 07h20, nous sommes le 8 Juillet 2021
Le doute, toujours / Il est 07h20, nous sommes le 8 Juillet 2021
Le doute, toujours / Il est 07h20, nous sommes le 8 Juillet 2021
Le doute, toujours / Il est 07h20, nous sommes le 8 Juillet 2021
Le doute, toujours / Il est 07h20, nous sommes le 8 Juillet 2021
Le doute, toujours / Il est 07h20, nous sommes le 8 Juillet 2021
Le doute, toujours / Il est 07h20, nous sommes le 8 Juillet 2021
Le doute, toujours / Il est 07h20, nous sommes le 8 Juillet 2021
Le doute, toujours / Il est 07h20, nous sommes le 8 Juillet 2021
Le doute, toujours / Il est 07h20, nous sommes le 8 Juillet 2021
Le doute, toujours / Il est 07h20, nous sommes le 8 Juillet 2021
Le doute, toujours / Il est 07h20, nous sommes le 8 Juillet 2021
Le doute, toujours / Il est 07h20, nous sommes le 8 Juillet 2021
Le doute, toujours / Il est 07h20, nous sommes le 8 Juillet 2021
Le doute, toujours / Il est 07h20, nous sommes le 8 Juillet 2021
Le doute, toujours / Il est 07h20, nous sommes le 8 Juillet 2021
Le doute, toujours / Il est 07h20, nous sommes le 8 Juillet 2021
Le doute, toujours / Il est 07h20, nous sommes le 8 Juillet 2021
Le doute, toujours / Il est 07h20, nous sommes le 8 Juillet 2021
Le doute, toujours / Il est 07h20, nous sommes le 8 Juillet 2021
Le doute, toujours / Il est 07h20, nous sommes le 8 Juillet 2021
Le doute, toujours / Il est 07h20, nous sommes le 8 Juillet 2021
Le doute, toujours / Il est 07h20, nous sommes le 8 Juillet 2021
Le doute, toujours / Il est 07h20, nous sommes le 8 Juillet 2021
Le doute, toujours / Il est 07h20, nous sommes le 8 Juillet 2021
Le doute, toujours / Il est 07h20, nous sommes le 8 Juillet 2021
Le doute, toujours / Il est 07h20, nous sommes le 8 Juillet 2021
Le doute, toujours / Il est 07h20, nous sommes le 8 Juillet 2021
Le doute, toujours / Il est 07h20, nous sommes le 8 Juillet 2021
Le doute, toujours / Il est 07h20, nous sommes le 8 Juillet 2021
Le doute, toujours / Il est 07h20, nous sommes le 8 Juillet 2021

Etablir des passerelles entre différents sujets est tentant, utile pour celui qui prend du recul mais casse-gueule si l'on en tire des conclusions hasardeuses. Le doute est une antidote indispensable. Nous sommes en France assez bien doté en remise en question, suspicions diverses et, subséquemment, en coups de gueule et de menton. Cela n'a rien de très constructif, tout juste peut-on se glorifier d'un esprit dit "critique", relayé par des médias en mal d'identité, trop content d'allumer des contrefeux, évitant toute analyse approfondie de sujets d'actualité, se reposant sur les micros trottoirs, le bon sens populaire assis sur des siècles d'adages et de proverbes sentencieux. La remise en question de données scientifiques, de statistiques diverses est devenue ces derniers temps un sport national, voire planétaire.

Tout y passe : Cette semaine, j'ai écouté avec circonspection, lors de conversations amicales, quelques doutes invraisemblables sur, dans l'ordre, l'espérance de vie, la mesure de l'audience télévisuelle, les sondages politiques, la réalité de la pandémie, etc... c'est un catalogue sans ordre particulier, je pourrais y rajouter la pertinence de telle ou telle critique littéraire ou cinématographique, jetons aux oubliettes les films de Polanski, les peintures de Gauguin ou de Picasso par une pirouette existentielle, les dépouillant de l'identité de leur créateur, émanation d'un pur esprit, Dieu peut-être, je n'ai pas saisi l'entièreté du raisonnement, référence mal digérée au mouvement Metoo.

On vit une époque formidable disait quelqu'un, faire le tri devient plus que jamais nécessaire.

J'ai des doutes, j'ai des opinions, je ne peux m'abstraire de ce que j'entends deci, delà.

L'espérance de vie, sujet qui me touche plus aujourd'hui qu'hier est remise en question, son mode de calcul n'est pas fiable, ne tenant pas compte de l'état de santé à la toute fin. L'important est l'espérance de vie "en bonne santé". On ne sait trop ce que cela comprend, l'état général de chacun n'a pas le même sens selon que vous soyez ex-cadre sup ou ex-ouvrier d'usine. Suspecter que les chiffres sont suspects sous prétexte que les firmes pharmaceutiques ont un intérêt dans l'affaire, que notre nourriture est pourrie de cochonneries chimiques, que seule une alimentation made by "biocoop" est susceptible de vous assurer une "qualité" de vie, en espérant secrètement qu'elle soit la plus longue possible. En jetant un oeil sur quelques statistiques, l'espérance de vie en bonne santé a été mesurée, vingt ans de différence entre la France et la Tanzanie, par exemple dont les habitants seraient fort aise d'apprendre que leur mode de vie "frugal" les fait  vivre moins longtemps. En gros, j'ai entendu un ramassis de "c......" assez impressionnant, il faut sortir un peu pour parler de certaines choses, fermez le ban.

Quand on veut tuer son chien, on l'accuse de la rage. Je vis de cette manière, c'est moi qui ai raison, je tords le cou à beaucoup d'évidences, histoire de me rassurer sur ma manière de vivre et d'asséner mes vérités, c'est un credo que nous risquons de subir, leçons de morale en plus.

Le bio, c'est top, Leclerc, c'est beurk, la télé, c'est has been, vive internet, la ville c'est bruyant, ça pue, vive la campagne et ainsi de suite, oubliant au passage que peu de gens ont vraiment le choix, que ce mode de vie ne peut être partagé par tous, démonstration vaguement méprisante pour le pauvre hère qui achète sa nourriture chez Leader Price, vit en banlieue et pour qui la qualité de vie serait de pouvoir partir en vacances en voiture ( quelle horreur), et s'asseoir sur la plage en regardant ses enfants jouer dans le sable.

Le bonheur est fait de petites choses, je suis d'accord avec toi, je n'en doute pas, je n'y accorde sans doute pas l'importance qu'il faudrait.

Les images illustrant cette diatribe agacée sont une réponse à quelques échanges verbaux d'enfants gâtés.

Demain, L'éponge et le caméléon...

Bonne journée

Bises

 

Commenter cet article
L
tu as oublié le "délinquant environnemental" dans le ramassis de C.
Répondre

Archives

À propos

Actualité des voyages, informations et photos du monde. Avis et renseignements pratiques.. Tourisme...