Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
15 Oct

Calendrier 2022 / Il est 08h50, nous sommes le 15 Octobre 2021

Publié par gilles cochet  - Catégories :  #HUMEURS

Calendrier 2022 / Il est 08h50, nous sommes le 15 Octobre 2021
Calendrier 2022 / Il est 08h50, nous sommes le 15 Octobre 2021
Calendrier 2022 / Il est 08h50, nous sommes le 15 Octobre 2021
Calendrier 2022 / Il est 08h50, nous sommes le 15 Octobre 2021
Calendrier 2022 / Il est 08h50, nous sommes le 15 Octobre 2021
Calendrier 2022 / Il est 08h50, nous sommes le 15 Octobre 2021
Calendrier 2022 / Il est 08h50, nous sommes le 15 Octobre 2021
Calendrier 2022 / Il est 08h50, nous sommes le 15 Octobre 2021
Calendrier 2022 / Il est 08h50, nous sommes le 15 Octobre 2021
Calendrier 2022 / Il est 08h50, nous sommes le 15 Octobre 2021
Calendrier 2022 / Il est 08h50, nous sommes le 15 Octobre 2021
Calendrier 2022 / Il est 08h50, nous sommes le 15 Octobre 2021
Calendrier 2022 / Il est 08h50, nous sommes le 15 Octobre 2021
Calendrier 2022 / Il est 08h50, nous sommes le 15 Octobre 2021
Calendrier 2022 / Il est 08h50, nous sommes le 15 Octobre 2021
Calendrier 2022 / Il est 08h50, nous sommes le 15 Octobre 2021
Calendrier 2022 / Il est 08h50, nous sommes le 15 Octobre 2021
Calendrier 2022 / Il est 08h50, nous sommes le 15 Octobre 2021
Calendrier 2022 / Il est 08h50, nous sommes le 15 Octobre 2021
Calendrier 2022 / Il est 08h50, nous sommes le 15 Octobre 2021

J'ai reçu hier le premier exemplaire. C'est le spécimen que je garde avec quelques correctifs à apporter. La Bretagne est à l'honneur. Quand je regarde les clichés mis en ligne ou les multiples calendriers "made in Breizh", je me demande : un de plus ? Celui-ci est pour les gens que j'aime bien, il est gratuit, permet de garder le lien dans le quotidien d'une cuisine ou d'une salle à manger. C'est une déduction après quelques années de pratique et...trois de retraite, l'oubli pernicieux s'installe, rien de violent, juste un pas de côté, laissez passer, vous savez, celles et ceux qui, sur un sentier de randonnée, vont plus vite que vous. Je marche moins vite que vous, excusez-moi, je ne voulais pas gêner.

La sensation désagréable qui s'accentue au fil des semaines s'accompagne d'une lassitude, d'un "akoibonisme" avec lequel vous pouvez vivre, sans traumatisme particulier, non, l'envie de faire, la petite étincelle n'est plus là, je fais le job, un coup de main par ci, une épaule secourable et je retourne à mes lectures et mon appartement est confortable, dixit celles et ceux qui passent, merci, ce n'est rien. Difficile de de dire si la tendance est lourde ou un passage à vide lié aux bobos de la quotidienneté.

Quelques images récentes de notre belle côté bretonne, plein les yeux de cette lumière incomparable recharge l'espace d'une après-midi mes batteries fatiguées. Un bain de mer, eau cristalline, rochers d'or sous le soleil et je suis seul sur le sable se découvrant à marée descendante à Pors Scaff, rêve d'un jour, chimère toujours.

Le retour à la maison-appartement, 17h30 environ, appartement calme et ensoleillé, est porteur de la solitude vespérale, quand la lumière du jour s'estompe petit à petit, entre chien et loup, le gris du parking deux étages en dessous donne le la, coloré de quelques carrosseries rutilantes, dont les propriétaires s'attardent au travail. Elles disparaissent petit à petit, le quadrillage apparaît, 250 places gratuites, toutes occupées en journée.

Tel est la fin du jour sous mon balcon du Nord.

Le balcon du Sud ne donne sur rien de précis, toit gravillonné de bureaux anonymes, arrière-cour et square anémique peuplé de chats abandonnés.

Une interview de Paul Auster donne à ce matin une saveur particulière. L'intelligence devrait être remboursée par la Sécu, enfin, celle qui donne, pas l'autre, plus courante, qui se sert.

Bonne journée

Bises

Commenter cet article

Archives

À propos

Actualité des voyages, informations et photos du monde. Avis et renseignements pratiques.. Tourisme...