Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
08 Oct

L'enfer numérique de Guillaume PITRON aux Ed Les liens qui libèrent

Publié par gilles cochet  - Catégories :  #LIVRES

Avis paru dans BABELIO

 

Un ouvrage qui traite d'un problème global donne souvent le vertige tant il brasse d'informations et ouvre des perspectives assez sombres sur quelles nous avons peu de prise, ballotés que nous sommes entre nos habitudes fortement ancrées et la nécessité d'en changer. le numérique a changé nos vies depuis grosso-modo 30 ans, petit à petit. La partie la plus visible est le smartphone, couteau suisse devenu indispensable depuis la crise sanitaire, pass oblige. le côté ludique de l'appareil et l'addiction dont il fait l'objet nous font oublier que celui-ci est une construction très sophistiquée nécessitant de multiples interventions humaines, des technologies de pointe et des matières premières très nombreuses, j'oubliais le plus important : sa construction nécessite une énergie considérable, à l'impact écologique désastreux. L'addiction, on le sait, n'est pas raison, elle sert en plus les intérêts de firmes surpuissantes qui ne se privent pas pour harponner de nouveaux adeptes, dès le plus jeune âge.
L'internet, puisque c'est de cela qu'il s'agit, croit de manière exponentielle chaque année, nécessitant la construction de "data centers" de plus en plus en plus nombreux, de plus en plus grands et de plus en plus gourmands en eau, électricité et en espace . Chacun d'entre nous (beaucoup), duplique sa vie réelle, selfie, infos sur sa vie au quotidien exposés au vu et au su de la planète. Toutes ces informations fondamentales sont stockées quelque part, elles circulent entre les ordis mobiles, par les tuyaux du net, câbles sous-marins et autres fibres optiques.
La dématérialisation perçue comme telle engendre pernicieusement une très grande MATERIALISATION, bien au contraire, dommageable pour l'environnement à une échelle que l'on ne soupçonne pas, il n'y a actuellement aucune limite de fixée au développement de la circulation des données, d'autant plus que la 5G doit prendre en charge les interconnexions entre objets, nouvel eldorado technologique. Si l'on perçoit les applications possibles de cette avancée, l'intendance a du mal à suivre et d'autre part, les levées de bouclier concernant l'impact ne pèsent pas lourd face aux enjeux financiers. La privatisation de ces outils est patente, échappant à tout contrôle.
Alors, que faire face à un tel défi ?
En tant que consommateur, nous pouvons agir, à notre échelle, en modifiant nos habitudes, corrigeant ce qui peut l'être.
En tant que citoyen , en votant, sans trop d'illusion, pour celles et ceux qui se préoccupent de ces problèmes ou en militant dans une des nombreuses ONG existantes, conscience de nos sociétés malades du numérique.
Je suis sur un ordinateur, tapant ce texte, et participe à la gabegie.
C'est tout le défi de demain.
J'ai lu un livre de papier.
A lire

Commenter cet article

Archives

À propos

Actualité des voyages, informations et photos du monde. Avis et renseignements pratiques.. Tourisme...