Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
01 Nov

London town / Il est 08h04, nous sommes le 1er Novembre 2021

Publié par gilles cochet  - Catégories :  #VOYAGE

London town / Il est 08h04, nous sommes le 1er Novembre 2021
London town / Il est 08h04, nous sommes le 1er Novembre 2021
London town / Il est 08h04, nous sommes le 1er Novembre 2021
London town / Il est 08h04, nous sommes le 1er Novembre 2021
London town / Il est 08h04, nous sommes le 1er Novembre 2021
London town / Il est 08h04, nous sommes le 1er Novembre 2021
London town / Il est 08h04, nous sommes le 1er Novembre 2021
London town / Il est 08h04, nous sommes le 1er Novembre 2021
London town / Il est 08h04, nous sommes le 1er Novembre 2021
London town / Il est 08h04, nous sommes le 1er Novembre 2021
London town / Il est 08h04, nous sommes le 1er Novembre 2021
London town / Il est 08h04, nous sommes le 1er Novembre 2021
London town / Il est 08h04, nous sommes le 1er Novembre 2021
London town / Il est 08h04, nous sommes le 1er Novembre 2021
London town / Il est 08h04, nous sommes le 1er Novembre 2021
London town / Il est 08h04, nous sommes le 1er Novembre 2021
London town / Il est 08h04, nous sommes le 1er Novembre 2021
London town / Il est 08h04, nous sommes le 1er Novembre 2021
London town / Il est 08h04, nous sommes le 1er Novembre 2021
London town / Il est 08h04, nous sommes le 1er Novembre 2021
London town / Il est 08h04, nous sommes le 1er Novembre 2021
London town / Il est 08h04, nous sommes le 1er Novembre 2021
London town / Il est 08h04, nous sommes le 1er Novembre 2021
London town / Il est 08h04, nous sommes le 1er Novembre 2021
London town / Il est 08h04, nous sommes le 1er Novembre 2021
London town / Il est 08h04, nous sommes le 1er Novembre 2021
London town / Il est 08h04, nous sommes le 1er Novembre 2021
London town / Il est 08h04, nous sommes le 1er Novembre 2021
London town / Il est 08h04, nous sommes le 1er Novembre 2021
London town / Il est 08h04, nous sommes le 1er Novembre 2021
London town / Il est 08h04, nous sommes le 1er Novembre 2021
London town / Il est 08h04, nous sommes le 1er Novembre 2021

Quelques images de Londres nous accueillent en ce jour de Toussaint.

Le week-end du 1er Mai 2019 fut gris, temps variable anglais sans excès pour ce séjour d'une semaine dans la ville-monde qu'est Londres. Elle ne l'est pas devenue, elle l'est depuis fort longtemps. Les anglais se sont sentis rapidement à l'étroit sur leur île. Leur savoir-faire en matière de navigation, indispensable en tant qu'insulaire, les propulsa sur les océans, les déboires espagnols accéléreront leur maîtrise des mers au début du 17ème siècle.

Londres n'est pas une belle ville, au sens où Paris peut l'être, harmonie et équilibre architecturaux ne sont pas au rendez-vous. C'est l'empilement de différents styles, l'Histoire écrite sous nos yeux, la rénovation à la hache, notamment dans l'East End, en proie à une folle spéculation au lendemain de l'effondrement de l'Angleterre industrielle. Je suis allé une dernière fois en 1980, je le croyais, j'y suis retourné en 2006. 26 ans sans fouler le sol britannique avaient considérablement changé le visage de la cité. Devenu la 2ème place boursière du monde, voire la première à certains moments, le quartier financier prit ses aises sur les anciens docks, exercices de styles de cabinets d'architectes, comme l'on peut voir ailleurs, Honk-Kong, Oslo ou autre mégapole, là où l'argent coule à flots.

La reconversion d'anciens entrepôts est le propre de nos vieux pays, les friches industrielles ont laissé place à de multiples activités, commerces, high tech, soft power, les industries manufacturières ayant migré vers des cieux moins onéreux et avec elles, les nuisances induites.

La Grande-Bretagne, historiquement le berceau de la révolution industrielle, fut la première à évacuer ses usines polluantes. Ayant traversé ce pays dans les années 70, la vision de ces constructions de briques noircies, en totale déshérence, était un crève-coeur, verrues urbanistiques d'un autre âge, elles symbolisaient la fin d'un monde à l'aube des années 80. Le même trajet emprunté en 2011, en route pour l'Ecosse, 40 ans plus tard, n'avait pas la même couleur. Le rouge des briques explosait sous le soleil, nettoyage symbolique ô combien parlant, centres commerciaux et start-ups endossaient ces nouveaux habits d'un pays renouvelé. Je m'emballe par un effet de style mais le contraste était saisissant. Ce n'est pas si simple. Le pays est devenu une jungle sociale, la casse sociale de Mme Thatcher, parachevé par Tony Blair, a plongé des millions de britanniques dans une course permanente à la survie. La financiarisation, nouvel eldorado, se cantonne à Londres, ville hors d'atteinte pour la grande majorité des anglais.

Le Brexit, manipulation politique désastreuse, plonge le pays dans une crise identitaire majeure, repli nationaliste, crispation assise sur les reliquats d'un empire disparu.

A ce jour, ce pays, jadis première puissance du globe, se tasse sur lui-même, l'Ecosse et l'Irlande du Nord quitteront le navire, il y aura Londres...et le reste de l'Angleterre, la Champion's League, Wimbledon, et les Beatles.

A suivre les pérégrinations d'un bouffon au 10 Downing street, que l'on pourrait croire sorti d'une nouvelle dystopique, tant son comportement erratique et ses prises de position sont indignes d'un pays qui conquit le monde.

Bonne journée

Bises

P.S / A voir les films de Ken Loach pour illustrer ce modeste témoignage.

 

Commenter cet article

Archives

À propos

Actualité des voyages, informations et photos du monde. Avis et renseignements pratiques.. Tourisme...