Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
02 Dec

Hier sur la côte / Il est 08h05, nous sommes le 2 Décembre 2021

Publié par gilles cochet  - Catégories :  #HUMEURS

Hier sur la côte / Il est 08h05, nous sommes le 2 Décembre 2021
Hier sur la côte / Il est 08h05, nous sommes le 2 Décembre 2021
Hier sur la côte / Il est 08h05, nous sommes le 2 Décembre 2021
Hier sur la côte / Il est 08h05, nous sommes le 2 Décembre 2021
Hier sur la côte / Il est 08h05, nous sommes le 2 Décembre 2021
Hier sur la côte / Il est 08h05, nous sommes le 2 Décembre 2021
Hier sur la côte / Il est 08h05, nous sommes le 2 Décembre 2021
Hier sur la côte / Il est 08h05, nous sommes le 2 Décembre 2021
Hier sur la côte / Il est 08h05, nous sommes le 2 Décembre 2021
Hier sur la côte / Il est 08h05, nous sommes le 2 Décembre 2021
Hier sur la côte / Il est 08h05, nous sommes le 2 Décembre 2021
Hier sur la côte / Il est 08h05, nous sommes le 2 Décembre 2021
Hier sur la côte / Il est 08h05, nous sommes le 2 Décembre 2021
Hier sur la côte / Il est 08h05, nous sommes le 2 Décembre 2021
Hier sur la côte / Il est 08h05, nous sommes le 2 Décembre 2021
Hier sur la côte / Il est 08h05, nous sommes le 2 Décembre 2021
Hier sur la côte / Il est 08h05, nous sommes le 2 Décembre 2021
Hier sur la côte / Il est 08h05, nous sommes le 2 Décembre 2021
Hier sur la côte / Il est 08h05, nous sommes le 2 Décembre 2021
Hier sur la côte / Il est 08h05, nous sommes le 2 Décembre 2021
Hier sur la côte / Il est 08h05, nous sommes le 2 Décembre 2021
Hier sur la côte / Il est 08h05, nous sommes le 2 Décembre 2021
Hier sur la côte / Il est 08h05, nous sommes le 2 Décembre 2021
Hier sur la côte / Il est 08h05, nous sommes le 2 Décembre 2021
Hier sur la côte / Il est 08h05, nous sommes le 2 Décembre 2021
Hier sur la côte / Il est 08h05, nous sommes le 2 Décembre 2021
Hier sur la côte / Il est 08h05, nous sommes le 2 Décembre 2021
Hier sur la côte / Il est 08h05, nous sommes le 2 Décembre 2021
Hier sur la côte / Il est 08h05, nous sommes le 2 Décembre 2021
Hier sur la côte / Il est 08h05, nous sommes le 2 Décembre 2021
Hier sur la côte / Il est 08h05, nous sommes le 2 Décembre 2021
Hier sur la côte / Il est 08h05, nous sommes le 2 Décembre 2021
Hier sur la côte / Il est 08h05, nous sommes le 2 Décembre 2021
Hier sur la côte / Il est 08h05, nous sommes le 2 Décembre 2021
Hier sur la côte / Il est 08h05, nous sommes le 2 Décembre 2021
Hier sur la côte / Il est 08h05, nous sommes le 2 Décembre 2021
Hier sur la côte / Il est 08h05, nous sommes le 2 Décembre 2021
Hier sur la côte / Il est 08h05, nous sommes le 2 Décembre 2021
Hier sur la côte / Il est 08h05, nous sommes le 2 Décembre 2021

Retour sur la plage de Port-Morvan dont je ne me lasse pas. Il y a des sites avec dans lesquels on se fond. Celui-ci en fait partie, comme le site de Castel Meur à Plougrescant. Le sentier côtier entre Dahouët et la plage pré-citée est plaisant et facile en cet après-midi venteux. Entre deux averses, la lumière y est magique, ciel lavé, le grain à l'horizon égrène les minutes restantes avant la grande lessive. Face au soleil, la crique prend des allures de miroir aux fées, agité par une succession de puissantes vagues, la mer et son immuable mouvement me fascineront toujours. Certaines images peuvent sembler identiques, elles ne le sont pas. J'aime les séquences, série en rafale, le rai de lumière invisible sur l'une apparaît sur la suivante, disparaît ensuite. Peindre avec la lumière disait un grand photographe, quelle prétention !

Ici, tout y concoure, chaque jour, si l'on observe le ballet des nuages, leurs ombres portées sur la mer, l'écume à la crête des vagues donnent à l'étendue marine un relief invisible si l'attention n'est pas soutenue. Voir ce que les autres regardent, écouter ou entendre, nos sens saturés de stimulis sont parasités. Le vent souffle fort, il faut écouter ce qu'il a à nous dire, la pluie qui cingle le visage nous parle, le bruit des vagues sans cesse renouvelé nous renvoie à notre modeste condition d'êtres de passage, depuis longtemps disparus, quand le vent, la pluie et l'océan continueront leurs palabres sur une terre débarrassée de prédateurs aveugles et sourds, à la ridicule suffisance.

Et Dieu dans tout ça, comme disait Jacques Chancel sur les ondes.

Les hommes absents ont eu raison de sa bonhomie :

Décidément, ils ne sont bons à rien, j'abandonne...

Bonne journée

Bises

Commenter cet article

Archives

À propos

Actualité des voyages, informations et photos du monde. Avis et renseignements pratiques.. Tourisme...