Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
13 Dec

La comtesse aux pieds nus / Il est 09h14, nous sommes le 13 Décembre 2021

Publié par gilles cochet  - Catégories :  #HUMEURS

La comtesse aux pieds nus / Il est 09h14, nous sommes le 13 Décembre 2021
La comtesse aux pieds nus / Il est 09h14, nous sommes le 13 Décembre 2021
La comtesse aux pieds nus / Il est 09h14, nous sommes le 13 Décembre 2021
La comtesse aux pieds nus / Il est 09h14, nous sommes le 13 Décembre 2021
La comtesse aux pieds nus / Il est 09h14, nous sommes le 13 Décembre 2021
La comtesse aux pieds nus / Il est 09h14, nous sommes le 13 Décembre 2021
La comtesse aux pieds nus / Il est 09h14, nous sommes le 13 Décembre 2021
La comtesse aux pieds nus / Il est 09h14, nous sommes le 13 Décembre 2021
La comtesse aux pieds nus / Il est 09h14, nous sommes le 13 Décembre 2021
La comtesse aux pieds nus / Il est 09h14, nous sommes le 13 Décembre 2021
La comtesse aux pieds nus / Il est 09h14, nous sommes le 13 Décembre 2021
La comtesse aux pieds nus / Il est 09h14, nous sommes le 13 Décembre 2021
La comtesse aux pieds nus / Il est 09h14, nous sommes le 13 Décembre 2021
La comtesse aux pieds nus / Il est 09h14, nous sommes le 13 Décembre 2021
La comtesse aux pieds nus / Il est 09h14, nous sommes le 13 Décembre 2021
La comtesse aux pieds nus / Il est 09h14, nous sommes le 13 Décembre 2021
La comtesse aux pieds nus / Il est 09h14, nous sommes le 13 Décembre 2021
La comtesse aux pieds nus / Il est 09h14, nous sommes le 13 Décembre 2021
La comtesse aux pieds nus / Il est 09h14, nous sommes le 13 Décembre 2021
La comtesse aux pieds nus / Il est 09h14, nous sommes le 13 Décembre 2021
La comtesse aux pieds nus / Il est 09h14, nous sommes le 13 Décembre 2021
La comtesse aux pieds nus / Il est 09h14, nous sommes le 13 Décembre 2021
La comtesse aux pieds nus / Il est 09h14, nous sommes le 13 Décembre 2021
La comtesse aux pieds nus / Il est 09h14, nous sommes le 13 Décembre 2021
La comtesse aux pieds nus / Il est 09h14, nous sommes le 13 Décembre 2021
La comtesse aux pieds nus / Il est 09h14, nous sommes le 13 Décembre 2021
La comtesse aux pieds nus / Il est 09h14, nous sommes le 13 Décembre 2021
La comtesse aux pieds nus / Il est 09h14, nous sommes le 13 Décembre 2021
La comtesse aux pieds nus / Il est 09h14, nous sommes le 13 Décembre 2021
La comtesse aux pieds nus / Il est 09h14, nous sommes le 13 Décembre 2021
La comtesse aux pieds nus / Il est 09h14, nous sommes le 13 Décembre 2021
La comtesse aux pieds nus / Il est 09h14, nous sommes le 13 Décembre 2021
La comtesse aux pieds nus / Il est 09h14, nous sommes le 13 Décembre 2021
La comtesse aux pieds nus / Il est 09h14, nous sommes le 13 Décembre 2021
La comtesse aux pieds nus / Il est 09h14, nous sommes le 13 Décembre 2021
La comtesse aux pieds nus / Il est 09h14, nous sommes le 13 Décembre 2021
La comtesse aux pieds nus / Il est 09h14, nous sommes le 13 Décembre 2021
La comtesse aux pieds nus / Il est 09h14, nous sommes le 13 Décembre 2021
La comtesse aux pieds nus / Il est 09h14, nous sommes le 13 Décembre 2021
La comtesse aux pieds nus / Il est 09h14, nous sommes le 13 Décembre 2021

Deux images pour commencer, Septembre n'est pas si loin, le petit café en terrasse précède de peu le farniente sur la plage de Port-Morvan qui sera pour moi élue plage de l'année, après celle de l'anse aux crocs en 2020. Je lance un concours chaque année, qui ne concerne que moi, histoire de ne pas se fâcher avec qui que ce soit. La plage, le paysage, le livre, le spectacle , chaque moment peut être portée aux nues, ou voué aux gémonies. Juillet-Août, histoire de se replonger dans les vagues et, n'en déplaise aux grincheux, je me suis baigné tout l'été, jusque fort tard dans l'arrière-saison, dernière trempette à Plougrescant le 17 Octobre, eau cristalline, décor de rêve et solitude absolue : le luxe, c'est l'espace, non celui des milliardaires, intergalactique, non, pouvoir respirer à pleins poumons sans supporter le môme qui piaille, les réflexions sur le temps qui passe ou le commentaire qui tue sur la propagation du virus. Juste aller là où l'autre ne va pas, surtout quand il n'y est pas, le seul luxe du retraité. J'ai déjà évoqué cela, je ne suis pas misanthrope, pas le moins du monde mais profitez d'un beau paysage sans bruit parasite, ce que je vis régulièrement, vous réconcilie avec l'envie de vivre, les jours de blues qui de temps à autre s'immiscent dans votre routine personnelle.

J'ai réécouté l'autre jour un cd Live de Souchon, 1993, autre temps, finesse et sensiblité d'un poète, autour de sa petite "Sharon Stone" personnelle, star inaccessible de l'époque, toujours, très belle mais ai-je le droit de le dire ? J'ai regardé en partie "La comtesse aux pieds nus", 1954, Ava Gardner et Humphrey Bogart, en partie seulement, sentant bien que le décalage temporel avait oeuvré, avoir été biberonné aux films cultes n'est pas le cas de tout le monde. Dire d'Ava Gardner qu'elle était belle est un doux euphémisme, la machine hollywoodienne ayant tout entrepris pour la magnifier, simplement mentionner l'esthétique féminine est-il encore possible sans tomber dans un machisme naïf de mâle d'un autre âge ? Je me pose la question sincèrement au vu des multiples interventions, haussements de sourcils et procédures de l'entreprise METOO, légitime libération de la parole féminine, et de ses excès, inévitables. Je préfère, c'est bien la seule raison, avoir l'âge que j'ai aujourd'hui. Avoir 20 ans, homme, désir, hormone, drague ou harcèlement, pas simple de connaître la frontière, regard insistant ou simple reconnaissance esthétique, expression susceptible de me valoir une lapidation. Mais je n'ai plus ce genre de préoccupation (bien que). Je dis ceci car j'ai lu et entendu quelques témoignages d'hommes jeunes qui avaient un peu de mal à trouver leurs marques. Mesdames, si vous voulez bien leur prendre la main, faire en sorte que nos petits enfants ne se construisent pas autour d'un manichéisme du genre : Chaque femme est une victime, chaque homme un salaud. Je sais également que les salopards existent, que beaucoup de pays, de régimes et de religions (pléonasme) méprisent et exploitent la femme. Ne confondez pas un geste déplacé sur un plateau de télévision amplement médiatisé avec le sort des femmes afghanes.

Comme souvent dans les justes causes, l'excès de zèle est préjudiciable.

Mes réflexions du Café du commerce peuvent faire sourire, peu importe.

J'aimerai apprécier Marilyn Monroe sur un écran sans avoir à me demander pourquoi , elle et d'autres.

Bonjour chez vous

Images de Juillet à Septembre 2021

P.S  Couverture de Télérama sur la libération de la parole des femmes en milieu théâtral. C'est bien. Si vous pouviez vous pencher sur les cas du travail féminin dans la grande distribution, ou dans les entreprises de nettoyage de vos bureaux, merci pour elles, quand vous aurez cinq minutes...

Commenter cet article

Archives

À propos

Actualité des voyages, informations et photos du monde. Avis et renseignements pratiques.. Tourisme...