Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
03 Dec

Tombé du lit, il est 06h43, nous sommes le 3 Décembre 2021

Publié par gilles cochet  - Catégories :  #HUMEURS

Tombé du lit, il est 06h43, nous sommes le 3 Décembre 2021
Tombé du lit, il est 06h43, nous sommes le 3 Décembre 2021
Tombé du lit, il est 06h43, nous sommes le 3 Décembre 2021
Tombé du lit, il est 06h43, nous sommes le 3 Décembre 2021
Tombé du lit, il est 06h43, nous sommes le 3 Décembre 2021
Tombé du lit, il est 06h43, nous sommes le 3 Décembre 2021
Tombé du lit, il est 06h43, nous sommes le 3 Décembre 2021
Tombé du lit, il est 06h43, nous sommes le 3 Décembre 2021
Tombé du lit, il est 06h43, nous sommes le 3 Décembre 2021
Tombé du lit, il est 06h43, nous sommes le 3 Décembre 2021
Tombé du lit, il est 06h43, nous sommes le 3 Décembre 2021
Tombé du lit, il est 06h43, nous sommes le 3 Décembre 2021
Tombé du lit, il est 06h43, nous sommes le 3 Décembre 2021
Tombé du lit, il est 06h43, nous sommes le 3 Décembre 2021
Tombé du lit, il est 06h43, nous sommes le 3 Décembre 2021
Tombé du lit, il est 06h43, nous sommes le 3 Décembre 2021
Tombé du lit, il est 06h43, nous sommes le 3 Décembre 2021
Tombé du lit, il est 06h43, nous sommes le 3 Décembre 2021
Tombé du lit, il est 06h43, nous sommes le 3 Décembre 2021
Tombé du lit, il est 06h43, nous sommes le 3 Décembre 2021
Tombé du lit, il est 06h43, nous sommes le 3 Décembre 2021
Tombé du lit, il est 06h43, nous sommes le 3 Décembre 2021
Tombé du lit, il est 06h43, nous sommes le 3 Décembre 2021
Tombé du lit, il est 06h43, nous sommes le 3 Décembre 2021
Tombé du lit, il est 06h43, nous sommes le 3 Décembre 2021
Tombé du lit, il est 06h43, nous sommes le 3 Décembre 2021
Tombé du lit, il est 06h43, nous sommes le 3 Décembre 2021
Tombé du lit, il est 06h43, nous sommes le 3 Décembre 2021

Tombé du lit ce matin, je n'ai rien merci, il n'est pas très haut. Le silence du petit matin me plaît. Six, sept heures de sommeil suffisent, un peu plus quand j'ai marché sur la côte, l'air marin et l'effort physique contribuent à un sommeil réparateur, brûlent les calories liées à une alimentation trop riche.

J'ai ouvert le C.I de la semaine. Quelques articles sur la conquête spatiale, marronnier occidental un poil indécent quand on feuillette le journal, tombant sur une série d'articles en partenariat avec Amnesty International, dix au total sur autant de pays et de gens qui se battent pour le respect des droits fondamentaux. J'ai tourné les pages, je reviens ensuite sur les papiers qui m'interpellent par ordre de préférence du moment. J'ai refermé ce matin le journal, fait quelques pas vers l'ordinateur, allumer celui-ci pour écrire ce que vous lisez en ce moment.

Il y a longtemps, j'avais adhérer à A.I, dans les années 80, suite à plusieurs conversations qui m'avaient sensibilisé au sort de combattants de la liberté, emprisonnés pour avoir exprimer leur opinion dans leur pays respectif. Les pétitions se faisaient par courrier, lettres par milliers, campagne d'affichage et communiqués de presse. Il y eût des libérations, des échecs aussi et surtout une lassitude de ma part. La liberté d'expression n'a jamais été autant bafouée qu'aujourd'hui, le nombre de dictatures "officielles" diminue, mais les journalistes sont tués, empêchés d'exercer leur métier dans la plupart des pays. Dans les autres, le politiquement correct ostracise la pensée différente, ou la récupère, la caricature ou la ridiculise. La récupération, la marchandisation de l'esprit rend inaudible, même s'ils existent, les discours qui vont à l'encontre d'intérêts financiers. Je sais, je radote mais force est de constater que les voix de la contestation, sans lesquels une démocratie n'en est pas une, sont noyées dans un océan de dépêches et de nouvelles "anecdotiques", que les angles d'analyse, quelque soit le support, ont une orientation fort homogène. J'entends une petite voix me dire en me tirant par la manche :

" Le variant Omicron n' a aucune dangerosité prouvée, il se pourrait que celle-ci soit inversement proportionnelle à sa contagiosité", dixit un virologue sur une radio sérieuse hier matin. Personne n'a entendu ce monsieur, cela n'a pas été repris ...

Aucun intérêt de reprendre cette opinion, la campagne pour le 3ème vaccin bat son plein, l'essentiel est là, nous prenons soin de vous face à une cinquième vague qui "déferle" sur le pays. Les mots tuent souvent plus les armes. Il squattent les esprits, comme un air de musique entendu le matin, entêtant, dont on n'arrive pas à se défaire.

Ferme ta radio, brûle le journal, éteins ton ordinateur et va à la pêche, te promener, lis un roman, écris tes mémoires, fais des photos ...

C'est ce que je fais, je ne brûle pas le journal, ça va merci mais...

Mais j'aimerais de temps à autre entendre autre chose qu'un discours lénifiant et fataliste, la faute à mes fréquentations peut-être, non, je ne crois pas, toutes et tous regardent ce qui se passent, haussent les épaules souvent, se battent aussi, bien seul(e)s, le plus souvent sont trop occupé(e)s à (sur)vivre.

Il est là le secret d'un pouvoir omnipotent, occuper celles et ceux qui gouvernent à assurer leur quotidien, entre vrais et faux besoins, jeux du cirque et commémorations diverses, consommation effrénée ou collapsologie mortifère, Mr Huxley avait décidément raison avant tout le monde.

Bonne journée

Bises

Images de 2010, de tout, Paris, Grenoble, Canada, Cambodge et Annecy et l'Oisans.

Commenter cet article

Archives

À propos

Actualité des voyages, informations et photos du monde. Avis et renseignements pratiques.. Tourisme...