Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
30 Jan

J'étais devant, j'étais derrière... il est 09h09, le 30 Janvier 2022

Publié par gilles cochet  - Catégories :  #HUMEURS

J'étais devant, j'étais derrière... il est 09h09, le 30 Janvier 2022
J'étais devant, j'étais derrière... il est 09h09, le 30 Janvier 2022
J'étais devant, j'étais derrière... il est 09h09, le 30 Janvier 2022
J'étais devant, j'étais derrière... il est 09h09, le 30 Janvier 2022
J'étais devant, j'étais derrière... il est 09h09, le 30 Janvier 2022
J'étais devant, j'étais derrière... il est 09h09, le 30 Janvier 2022
J'étais devant, j'étais derrière... il est 09h09, le 30 Janvier 2022
J'étais devant, j'étais derrière... il est 09h09, le 30 Janvier 2022
J'étais devant, j'étais derrière... il est 09h09, le 30 Janvier 2022
J'étais devant, j'étais derrière... il est 09h09, le 30 Janvier 2022
J'étais devant, j'étais derrière... il est 09h09, le 30 Janvier 2022
J'étais devant, j'étais derrière... il est 09h09, le 30 Janvier 2022
J'étais devant, j'étais derrière... il est 09h09, le 30 Janvier 2022
J'étais devant, j'étais derrière... il est 09h09, le 30 Janvier 2022
J'étais devant, j'étais derrière... il est 09h09, le 30 Janvier 2022
J'étais devant, j'étais derrière... il est 09h09, le 30 Janvier 2022
J'étais devant, j'étais derrière... il est 09h09, le 30 Janvier 2022
J'étais devant, j'étais derrière... il est 09h09, le 30 Janvier 2022
J'étais devant, j'étais derrière... il est 09h09, le 30 Janvier 2022
J'étais devant, j'étais derrière... il est 09h09, le 30 Janvier 2022
J'étais devant, j'étais derrière... il est 09h09, le 30 Janvier 2022
J'étais devant, j'étais derrière... il est 09h09, le 30 Janvier 2022
J'étais devant, j'étais derrière... il est 09h09, le 30 Janvier 2022
J'étais devant, j'étais derrière... il est 09h09, le 30 Janvier 2022
J'étais devant, j'étais derrière... il est 09h09, le 30 Janvier 2022
J'étais devant, j'étais derrière... il est 09h09, le 30 Janvier 2022
J'étais devant, j'étais derrière... il est 09h09, le 30 Janvier 2022
J'étais devant, j'étais derrière... il est 09h09, le 30 Janvier 2022
J'étais devant, j'étais derrière... il est 09h09, le 30 Janvier 2022
J'étais devant, j'étais derrière... il est 09h09, le 30 Janvier 2022
J'étais devant, j'étais derrière... il est 09h09, le 30 Janvier 2022
J'étais devant, j'étais derrière... il est 09h09, le 30 Janvier 2022
J'étais devant, j'étais derrière... il est 09h09, le 30 Janvier 2022
J'étais devant, j'étais derrière... il est 09h09, le 30 Janvier 2022
J'étais devant, j'étais derrière... il est 09h09, le 30 Janvier 2022
J'étais devant, j'étais derrière... il est 09h09, le 30 Janvier 2022
J'étais devant, j'étais derrière... il est 09h09, le 30 Janvier 2022
J'étais devant, j'étais derrière... il est 09h09, le 30 Janvier 2022

Je ne me souviens plus du lieu de prise de vues de ces images. Les dernières représentent la démolition du Passage de la Poste à Saint-Brieuc, les autres, il me semble que c'est Périgueux.

Sans importance, le stock n'est pas inépuisable sauf à en prendre d'autres sur le chemin côtier. Ce n'est pas vraiment le cas, temps moyen et forme incertaine se conjuguent pour laisser l'appareil dans sa housse. L'actualité nous renvoie toujours à la même litanie. Il semblerait que personne ne sache vraiment quand nous allons sortir de la nasse virale. Une primaire citoyenne se déroule ce week-end. Je me suis emmêlé les pinceaux sur les codes d'accès divers, je suis inscrit et je ne voterai pas pour savoir qui est le moins mauvais de tous ces gens, connus et moins connus. Le temps passé devant un écran devient impressionnant, le devoir citoyen se fera à pied en Avril. Certains écrits sortent peu à peu, quelques personnes commencent à regimber. Il serait temps de dire à celles et ceux qui prétendent s'occuper de nos destins d'arrêter de proposer des mesurettes sans remettre en question un système économique ECOCIDE. Mr Jadot fait des ronds de jambe au MEDEF qui doit rire dans sa moustache, le patronat, ici et ailleurs, se fout royalement de l'avenir de la planète, Je l'écris d'autant plus facilement que les notions de croissance économique refont leur apparition, plus 7% en 2021, contre moins 8 en 2020, l'ineffable ministre Lemaire claironne, comme au bon vieux temps : la croissance est de retour, nous sommes sauvés. Vous avez raison, dans votre doxa, à Bercy, les voyants sont au vert. Couleur très sollicitée, elle pâlit sous les rayons d'un soleil de plus en plus ardent.

A l'internationale, Mr Poutine continue d'agacer son monde, les chroniqueurs pérorent pour ne rien dire de nouveau : ce monsieur se prend pour le tsar, dont le dernier a mal fini, faut-il le rappeler.

Vu hier soir un film magnifique , NOMADLAND, sorti au printemps 21, trois oscars dont un pour l'actrice Frances Mc Dormand. La croissance a laissé de côté, sur le bord de la route, les déclassés, blessés de la vie et autres victimes du sort. La dignité est le premier mot qui vient à l'esprit, le fatalisme aussi, ainsi que la résignation, mot un peu fort peut-être. La route est le dernier refuge de la liberté, marcher, rouler dans les grands espaces, là où l'esprit se perd dans l'infini. Pas d'effet de manche, ni de glorification du rêve américain, mêmes les paysages sont rudes et austères, c'est sans concession.

Je repense au livre de Houellebecq, le ministre de l'économie, un des personnages, vit à Bercy, dans ses dossiers, qu'il maîtrise. Il a juste un souci d'image et de relationnel, de rapport au réel. Mr Lemaire a dû inspirer l'écrivain, loin des routes de l'Ouest, loin de nos routes, de nos chemins creux, loin de ce qui fait la vie, cortège de joies et de souffrances.

Chez ces gens-là, monsieur...

Bonne journée

Bises

 

Commenter cet article

Archives

À propos

Actualité des voyages, informations et photos du monde. Avis et renseignements pratiques.. Tourisme...