Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
05 Jan

Phrases / Il est 07h40, nous sommes le 5 Janvier 2022

Publié par gilles cochet  - Catégories :  #HUMEURS

Phrases / Il est 07h40, nous sommes le 5 Janvier 2022
Phrases / Il est 07h40, nous sommes le 5 Janvier 2022
Phrases / Il est 07h40, nous sommes le 5 Janvier 2022
Phrases / Il est 07h40, nous sommes le 5 Janvier 2022
Phrases / Il est 07h40, nous sommes le 5 Janvier 2022
Phrases / Il est 07h40, nous sommes le 5 Janvier 2022
Phrases / Il est 07h40, nous sommes le 5 Janvier 2022
Phrases / Il est 07h40, nous sommes le 5 Janvier 2022
Phrases / Il est 07h40, nous sommes le 5 Janvier 2022
Phrases / Il est 07h40, nous sommes le 5 Janvier 2022
Phrases / Il est 07h40, nous sommes le 5 Janvier 2022
Phrases / Il est 07h40, nous sommes le 5 Janvier 2022
Phrases / Il est 07h40, nous sommes le 5 Janvier 2022
Phrases / Il est 07h40, nous sommes le 5 Janvier 2022
Phrases / Il est 07h40, nous sommes le 5 Janvier 2022
Phrases / Il est 07h40, nous sommes le 5 Janvier 2022
Phrases / Il est 07h40, nous sommes le 5 Janvier 2022
Phrases / Il est 07h40, nous sommes le 5 Janvier 2022
Phrases / Il est 07h40, nous sommes le 5 Janvier 2022

Quand ma liberté menace celle des autres, je deviens un irresponsable.

Si c'est moi qui prononce cette phrase, cela peut se concevoir, je ne sollicite aucun suffrage et ne suis responsable d'aucune structure, je donne mon avis. Si c'est un président de la République, c'est plus gênant. Connaissant le personnage, on doute toujours de la sincérité de ses propos, à force de faire des phrases depuis bientôt cinq ans, il faut faire le tri dans ce qui est dit. En l'occurrence, il parle des non-vaccinés. J'ai souvent écrit sur la "responsabilité collective", sur la nécessité quasi philosophique d'appartenir à une communauté, quelque soit sa taille, c'est une question de survie, l'être humain est un animal social, comme le loup, qui peut vivre seul, dans ce cas, il survit. La collectivité à laquelle vous appartenez vous demande quelques obligations, pour bénéficier des avantages que celle-ci vous procure. Je vais à l'hôpital pour me faire soigner, je paie des impôts, par exemple, je me vaccine pour limiter la contamination, autre exemple.

Quand votre groupe est touché par un mal susceptible de faire du mal à ses membres, vous vous devez de ne pas aggraver ce mal, en ayant un comportement de survie, pour vous et les autres.

La mise en danger de la vie d'autrui est punie par la loi dans beaucoup de circonstances, la non-assistance à personne en danger aussi. Vous ne pouvez passer à côté de quelqu'un manifestement malade sans lui porter secours ou appeler quelqu'un de compétent.

Nous en sommes là aujourd'hui. La contamination est porteuse de mort, potentielle. La vaccination est un moyen, le seul moyen, de diminuer fortement le risque et d'éviter une surcharge de travail dans les hôpitaux, nécessitant le report d'opérations. Les non-vaccinés ne doivent pas être montrés du doigt mais :

La liberté de chacun s'arrête là où commence celle des autres.

C'est une phrase de plus.

Ce qui me désole dans ces petites phrases est la réaction outrée des responsables (sic) de tous bords, à quelques semaines des élections. Elles et ils savent tous que la vaccination est la clé. Que Macron fasse des phrases est le seul point sur lequel ils sont d'accord.

Semonce, blâme, réprobation, les synonymes pleuvent, consternation aussi.

Empêcher toute vie sociale à un groupe d'individus est une lourde responsabilité, elle empoisonne l'existence de tous.

L'obligation vaccinale aurait été dès le début une barrière à ne pas franchir sous peine de sanction. C'est le manque de courage politique de ce même monsieur qui pousse celui-ci à accuser ce groupe d'irresponsabilité, groupe qu'il a lui-même contribué à créer. La pédagogie vaut mieux que le bâton. Les atermoiements de TOUTE la classe politique ont crée une impasse dans laquelle elle se trouve aujourd'hui, les cris d'orfraie à l'Assemblée nationale donnent à entendre une cacophonie inaudible, dont certains vont profiter. L'abstention pointe le bout de son nez.

Images d'hier en préambule, vent et pluie, chute des températures et lumière changeante, la Bretagne en Janvier. La grève et Martin-Plage.

Bonne journée

Bises

Commenter cet article

Archives

À propos

Actualité des voyages, informations et photos du monde. Avis et renseignements pratiques.. Tourisme...