Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
09 Mar

Ton absence n'est que ténèbres de JON KARMAN STEFANSSON aux Ed Grasset

Publié par gilles cochet  - Catégories :  #LIVRES

Après plusieurs semaines de lecture laborieuse, j'en ai fini avec ce livre profond et insondable. Je connais l'auteur, ayant lu plusieurs de ces plongées narratives. J'emploie la métaphore aquatique car j'ai failli me noyer plusieurs fois. L'amnésie du premier être rencontré, la multiplicité des périodes contées désarçonnent quelque peu. Le temps traverse un espace déterminé, l'Islande. Les difficultés liées à la vie pastorale restent un élément fixe du décor. Le glissement de ce monde âpre vers la civilisation est une autre constante. Comment naître dans une nature hostile, y survivre coûte que coûte, justifier aux êtres que l'on aime une existence sans espoir particulier d'un bonheur réservé à d'autres. Apprendre à s'interdire d'être heureux, de créer soi-même les conditions d'un fatalisme qui ne voit la lumière qu'à travers des amours contrariés. Le verre d'eau donnée à cette inconnue est une scène terrifiante une bombe à retardement qui n'explose pas, la fuite qui en résultera éteindra la mèche.
Beaucoup d'amour baigne ce livre d'une lumière particulière, ponctué de références musicales rafraîchissantes.
J'ai lu ce roman dans des circonstances particulières, par petits bouts, me perdant parfois dans la galerie de personnages.
Cent-vingt ans de vies entremêlées laissent voir une construction, une colonne vertébrale dont l'amour, quel qu'il soit, est le ciment inaltérable.
A lire, rien d'autre à côté.
Merci

Image / Islande 2012

Commenter cet article

Archives

À propos

Actualité des voyages, informations et photos du monde. Avis et renseignements pratiques.. Tourisme...