Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
18 May

Guerre de LOUIS-FERDINAND CELINE aux Ed. Gallimard

Publié par gilles cochet  - Catégories :  #LIVRES

Avis paru dans BABELIO

 

Je donne un avis de lecture sur un livre de Céline. Les feuillets récupérés sont un bon coup éditorial, sachant que l'auteur est resté sulfureux par delà les années, nettement plus corrosif qu'un Houellebecq qui a dû se rêver en Céline du XXI ème siècle.
Le texte est du concentré de langage fleuri. Les contempteurs du romancier vont s'en donné à cœur joie. J'ai lu les deux romans les plus connus, il y a fort longtemps. Le souvenir que j'en ai baigne dans une morosité, une tristesse existentielle plombante. Ici, nous sommes à la source de cette vision du monde. Céline a été blessé sur le front de guerre, dans la boue, le sang et tout le reste, les humeurs qui suintent sont un catalogue à eux seuls. Les mots, les tournures de phrase ainsi que les situations régressives excessives, voire grotesques ne décrivent pas la guerre, elles "sont" la guerre dans la négation de l'idée que l'on se fait de l'être humain en temps de paix. Oui mais voilà, Céline est en guerre, contre ses contemporains, contre lui-même, corps meurtri aux pathologies handicapantes. La perception de l'extérieur en est dévoyée, réduite à un amoncellement de sensations, douleurs, que le vocabulaire à disposition ne suffit pas à évoquer.
"Crache ton venin" est le titre d'une chanson et d'un album du groupe "Téléphone".
Ce pourrait être l'épitaphe sur la tombe du romancier.
Céline met mal à l'aise par delà la crudité du vocabulaire, il traduit l'intraduisible, les remugles de ce que l'être humain produit de plus infâme, de plus sordide, d'une absurdité quasi pathologique, de ce qu'un être vivant peut faire subir à son alter ego.
Les écrits antisémites seraient-ils du même acabit ? L'excès même de ces écrits les rend suspects, qu'ont-ils de sincère, ces anathèmes immondes ? Une provocation de plus, un mépris souverain envers l'espèce humaine ne nous exonèrent en rien de l'évolution d'un écrivain par ailleurs iconoclaste, dans le sens régénérateur du terme.
Si Céline n'avait pas fait la guerre, aurait-il été lui-même ?
Lisez l'auteur dans son ensemble, cet opus ne me semble pas indispensable, un brouillon qui annonce le reste.
Attendre la sortie en poche.

Commenter cet article

Archives

À propos

Actualité des voyages, informations et photos du monde. Avis et renseignements pratiques.. Tourisme...