Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

Touriste ?

Publié par gilles cochet

Touriste ?

Après avoir vu ce reportage, il y eut comme un blanc et nous nous regardâmes, mal à l'aise. L'esclavage moderne est une réalité dont nous bénéficions, par ignorance, en achetant certains produits bon marché. C'est un aspect des choses mais ce n'est pas cela qui nous rendait silencieux. Voyager dans certains pays ne peut se limiter à la visite de sites touristiques connus, mis en valeur, masquant des à-côtés peu reluisants. Nous sommes allés en Inde il y a peu et il est banal de dire le choc que l'on éprouve là-bas. Les sens sont mis à l'épreuve dès la sortie de l'aéroport et l'on comprend très vite que ce sera une composante fondamentale de votre voyage, un rite initiatique obligé. Cette immersion visuelle, sonore et olfactive vous absorbe entièrement, avec le risque de passer à côté de l'essentiel. L'adaptation est plus ou moins longue selon les individus et nous savons que deux semaines, c'est trop court, un effleurement sensoriel. Les conversations restent distanciées, les visages avenants malgré les difficultés matérielles évidentes. Nous sommes loin du compte et le choc de ce reportage n'en a été que plus dur. Nous sommes passés à côté, physiquement, de ces esclaves et nous n'avons rien vu, nous ne sommes pas journalistes, que des touristes trop absorbés par le spectacle de la vie quotidienne, tellement différentes de la nôtre. La compassion mal dissimulée est un passeport et le voyeurisme n'est pas loin. Comment font-ils ? Ils font, c'est tout, avant, pendant et après notre passage. Rien ne changera et à l'heure où j'écris, quelques semaines plus tard, les mêmes scènes se reproduisent, sans nous. Nous sommes venus, repartis et, installés confortablement dans notre salon, recevons en pleine figure une réalité inchangée.

Je ressens toujours une grande frustration quand je rentre chez moi, un peu vaine, née d'une impossibilité de partager vraiment, de comprendre. Je ne suis pas dans leur histoire et s'ils me montrent quelque chose, ce n'est que le bon côté, simple question de fierté, nationale, ou personnelle. Le tourisme a évolué, il s'est densifié et diversifié. Je suis sceptique, voire suspicieux sur ce tourisme "autrement", dit durable pour bobos en mal de rusticité partageant quelques jours de la vie de peuplades reculées, peuplades qui, je le crains, à leur contact, seront bientôt absorbées par notre modernité. Les contacts entre les peuples ne sont jamais neutres même s'ils sont bien intentionnés. Je ne suis, à titre personnel, qu'un voyageur curieux d'autres façons de vivre. Ma neutralité bienveillante a été mise à mal. La collision entre une réalité virtuelle par écran interposé et ce qu'elle est réellement ne peut que changer ma manière de voyager.

L'image qui illustre ce texte, prise au bord d'une route du Rajasthan, est celle d'ouvriers travaillant dans une briquetterie, ouvriers dont il est question, entre autres, dans le reportage. Je précise que nous ne sommes pas dans la même région. Les ouvriers dont il est question habitent au Pendjab, ne sont pas payés et vivent dans des conditions misérables. Une ONG indienne a levé le voile sur ce scandale mais, comme toujours en Inde, les résistances sont multiples et le fatalisme, omniprésent.

À propos

Actualité des voyages, informations et photos du monde. Avis et renseignements pratiques.. Tourisme...