Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

Souvenir

Publié par gilles cochet

Souvenir

Image du nord de l'Ecosse. Sur les panneaux autoroutiers en Grande-Bretagne, au nord de Londres, vous lisez "The North". Ca nous a fait beaucoup rire car c'est là que nous allions, au nord. Nous avions un but : planter la tente tout au bout, en haut sur la carte. Nous y sommes arrivés, et on ne pouvait mieux faire, le camping est au bord de la falaise, au dessus, c'est l'Islande. C'était ventilé comme disait quelqu'un et nous avons dormi comme des bébés. J'ai fait le tour du campement plusieurs fois pour vérifier l'arrimage et rassurer, on n'est jamais trop prudent. 12 degrés en pleine après-midi, rien de trop et le soir, on ne sait pas, nous étions sous la couette, bien au chaud, écoutant le vent souffler et le bruit des vagues juste en dessous. Après une promenade sur la plage et un repas au pub du coin (le seul), nous étions prêts pour une bonne nuit de sommeil, l'air marin est un excellent somnifère. J'aime, c'est paradoxal, cette sensation de protection qu'offre une toile de tente: quelques millimètres de tissu entre vous et les éléments, déchaînés ou pas, peu importe, c'est un pied de nez à ceux qui sont dehors. Tout petit, j'éprouvais déjà la proximité qu'il y avait entre moi, dedans, et la pluie, dehors, tout en étant au sec. Le bruit de la fermeture éclair, le zip et me voilà à l'abri. J'ai gardé, et je garde encore le souvenir de ce bruit métallique sifflant, à chaque fois que je referme ma sacoche, une des nombreuses madeleines que je trimballe dans ma mémoire fourre-tout. Il n'y a pas eu de souci en Ecosse, l'Irlande a été moins douce, plus humide aussi. Les éléments se sont franchement déchaînés une nuit mais la toile a tenu bon. Le mélange entre les vagues, le vent et la pluie atteignait un niveau de décibels impressionnant et la tente semblait douée d'une vie propre, bougeant tellement qu'elle nous réveilla avec une bonne claque de tissu mouillé. Un grand moment de solitude vite oubliée et nous replongeâmes dans le sommeil. Comme je dis souvent :

Qu'est-ce que tu veux qu'il arrive ?

Rien, que des souvenirs à partager, ce que je fais.

À propos

Actualité des voyages, informations et photos du monde. Avis et renseignements pratiques.. Tourisme...