Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

L'herbe est-elle plus verte ailleurs ?

Publié par gilles cochet

L'herbe est-elle plus verte ailleurs ?

Nous vivons dans un beau pays mais taisez-vous, c'est un secret ! L'autre débat qui agite la sphère médiatique concerne les manifestations du 11 janvier suite aux attentats islamistes. J'y étais, je n'en tire aucune fierté, cela m'a paru naturel. Je ne suis pas naïf au point de penser que cet élan de compassion allait bouleverser l'inconscient collectif et se traduire par un grand soir émotionnel, guitares autour d'un feu de bois, chansons de Guy Béart façon camps de scout et solidarité institutionnelle contre les méchants. De là à me voir cataloguer comme islamophobe, je dis non. Mr E.Todd, qui fut mieux inspiré, renvoie les manifestants du 11 janvier à une réaction identitaire franco-française assez nauséabonde et prend pour preuve les résultats des élections qui ont suivi. Je résume son propos mais, en gros, c'est de cela qu'il s'agit. Je voudrais lui dire que ceux qui étaient dans la rue ne se sont sans doute pas rendus aux urnes. Je n'ai pas de preuves mais il y a plusieurs façons de vivre la démocratie, manifester et voter entre autres. Avec 50% d'abstention, il me paraît hasardeux de tirer la moindre conclusion des résultats de ces élections. J'ai voté et j'ai manifesté, cela ne fait pas de moi un défenseur de la franchouillardise labellisé Front National, je serai plutôt citoyen du monde. La barbarie n'a pas de frontière. Une actualité chassant l'autre, je regarde de l'autre côté des Pyrénées et attends avec impatience le résultat de l'élection municipale de Barcelone. Il semblerait qu'il faille 25% de chômage pour que l'injustice et les inégalités forgent un sentiment de solidarité, valeur de gauche un peu oubliée ici. L'Espagne a connu la dictature, les partis institutionnels, une crise économique sans amortisseurs sociaux avec pour seul viatique la solidarité familiale. Celle-ci ayant ses limites, sa traduction politique se profile à l'horizon, loin des calculs, le vote du coeur en quelque sorte. Une privation de libertés et un chômage de masse sont-ils les ingrédients nécessaire à une prise de conscience collective ? Nous n'en sommes pas là dans notre beau pays qui peut encore se permettre le luxe de se regarder le nombril et le drapeau qui va avec.

Le vote des Irlandais est, à cet égard, un signe fort: un peuple qui fut sous le joug d'une église pervertie la renvoie à ses démons et sort grandi d'un référendum sur le mariage homosexuel. La classe politique irlandaise a eu ce courage. La France a légiféré et laissé s'installer un climat délétère pour, au final, un résultat identique. Seule la manière diffère mais dans les débats sociétaux, la forme compte au moins autant que le fond.

Je crois, Mr Todd, que vous vous êtes trompé de manifestants dans votre analyse, c'est du côté de la manif pour tous qu'il fallait chercher les islamophobes franco-français et homophobes.

À propos

Actualité des voyages, informations et photos du monde. Avis et renseignements pratiques.. Tourisme...