Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 Mar

Ici comme là-bas

Publié par gilles cochet  - Catégories :  #ACTUALITE

Ici comme là-bas

Je ne sais pas si on doit en rire ou en pleurer, je parle des primaires américaines. Flatter les plus bas instincts a toujours fonctionné, y compris chez nous et nous serions bien avisés de balayer devant notre porte avant de porter un quelconque jugement. C'est plus spectaculaire, amplifié par une machine médiatique dont on n'a pas idée, parfaitement contrôlé, y compris dans les dérapages verbaux, surtout dans les excès. Parler comme le peuple, taper sur les élites exacerbe l'envie, la jalousie, la rancoeur, l'esprit de revanche et flatte celui qui écoute, enfin quelqu'un qui parle comme nous, oubliant au passage l'origine du candidat Trump et ne doutant pas une seconde qu'il puisse devenir comme ceux qu'il dénonce, une fois au pouvoir, s'il y parvient. Ces gens ne croient plus au rêve américain, ils écoutent pourtant quelqu'un qui, dans une certaine mesure, l'incarne: la réussite dans les affaires, un langage de "gagnant", simple, direct, une belle femme, une bimbo qu'il exhibe comme un trophée, tout ce qu'ils n'auront jamais. Un paradoxe américain qui prend de cours le Parti Républicain, trop occupé aux calculs politiciens, trop conservateur dans sa manière de penser la politique. Sauf coup de théâtre, il s'opposera à Hillary Clinton qui, elle, symbolise parfaitement l'élite intellectuelle. Je crains le pire dans l'affrontement homme-femme. Les glissades sémantiques du monsieur seront-elles maîtrisées ?
Les propos et comportements outranciers peuvent choquer vus d'ici mais l'idée que l'on se fait de la politique est plus terre à terre, bien qu'ici, au fil du temps, les différences s'estompent et les envolées lyriques ne durent que le temps d'une campagne électorale et n'engagent que...ceux qui les écoutent. Une fois élus, là-bas comme ici, la vie reprend son cours, les partisans des uns et des autres rangent leurs banderoles, peu de changement notable, le grand soir a vécu.

Donald Trump promet tout et son contraire, promesses intenables, à peine formulées, déjà oubliées, il ne fait que pousser à l'extrême les jeux du cirque des primaires, caricature démocratique, rituel de passage obligé. Le pire est à craindre, l'expérience de Bush Jr en témoigne, éjecter ce monsieur et son entourage nous éviterait des lendemains incertains.

Commenter cet article

À propos

Actualité des voyages, informations et photos du monde. Avis et renseignements pratiques.. Tourisme...